Contreinfo sur le nucléaire...


Revue de presse n°52 de L'Observatoire du nucléaire
Par Stéphane Lhomme 





Semaine du vendredi 24 au jeudi 30 mai 2013


 



Prélude

Avis de recherche pour Avigolfe

Association Avigolfe : http://www.avigolfe.com
 
Nous recherchons toute personne qui aurait participé à des opérations, type Salamandre, en Bosnie. Nous voudrions connaître les consignes données, en quoi consistaient ces opérations et les conditions (notamment de sécurité) dans lesquelles elles se faisaient. Prendre contact avec le secrétariat d'Avigolfe:  avigolfe@aliceadsl.fr


Vendredi 24 mai

La prétendue « indépendance énergétique » du nucléaire remise en cause

Article du Monde : http://bit.ly/10Xm7Fi
« Niger : l'approvisionnement de la France en uranium affaibli après l'attentat »
Rappel - Procès Areva / Observatoire :
http://bit.ly/14I0cFn

Nous l'écrivons pour ainsi dire toutes les semaines : contrairement à ce qui est affirmé par les discours officiels, le nucléaire ne relève pas plus de l' « indépendance énergétique » que le pétrole ou le gaz, puisque 100% du combustible nucléaire, l'uranium, est importé.

Mais c'est seulement lorsque ces importations sont menacées que la vérité commence à émerger. Un premier pas est franchi par Le Monde qui, après les récents attentats au Niger (cf revue de presse de la semaine dernière), estime que « l'approvisionnement de la France en uranium » est « affaibli »

On appréciera d'autant plus cet article du Monde qu'il cite... l'Observatoire du nucléaire. Il manque encore un petit effort pour rappeler que c'est aussi de « manoeuvre relevant de la corruption » que l'Observatoire accuse Areva par rapport à ses agissements au Niger. Pour mémoire, cette affaire sera « étudiée » en justice le 20 décembre (cf http://bit.ly/14I0cFn )


Plogoff, souvenir d'une grande victoire contre le lobby nucléaire

Dépêche AFP : http://bit.ly/157ml0n
Film « Des pierres contre des fusils » :
http://bit.ly/15hR76i
Extrait du film :
http://bit.ly/ZswRjG

Un bon exemple pour les générations futures... et actuelles !
Samedi 25 mai

France-Inter déroule (encore!) le tapis radioactif pour Anne Lauvergeon

Propagande « éco » : http://bit.ly/1aHPP5O

Un ami de l'Observatoire du nucléaire, particulièrement compétent sur les questions d'énergies, commente :
Invitée de la matinale de France Inter samedi passé, Anne Lauvergeon a affirmé "Le marché énergétique en Allemagne, c'est 20 Mds d'euros de ventes pour 20 Mds d'euros de subventions aux énergies renouvelables.... ce n'est plus un marché c'est artificiel ". Déjà, elle confond énergie et électricité !
Ensuite, en prenant le seul secteur résidentiel en Allemagne, les ventes d'électricité on atteint 34,5 Mds euros en 2011 sur la base d'un prix de vente moyen résidentiel de 25.3 c/kWh (cf http://bit.ly/V9l5sw ) pour une consommation la même année de 136.6 TWh (cf http://bit.ly/11t3xUk ). Quant aux subventions aux énergies renouvelables, elles s'élèvent en fait à 11 Mds d'euros ( cf http://bit.ly/o8rPF ) et non pas 20.

Donc le ratio annoncé de 1 euro de ventes d'électricité au résidentiel pour 1 euro de subventions aux énergies renouvelables est faux ! Le ratio réel (2011) est de 1 euro de ventes pour 0,32 euro de subventions.
Pour mémoire, Mme Lauvergeon est « pilote » du Débat national sur la transition énergétique (DNTE). Soit elle est nulle, soit elle ment, probablement les deux. Avec un tel « pilote », crash garanti...

Dimanche 26 mai

Niger : reportage « exclusif » mais complaisant de France 24

Reportage complaisant de France24 : http://f24.my/1apDjaQ

Ne cherchez pas dans ce reportage une mention de la politique néocoloniale de la France atomique au Niger, ni une remise en cause de la supposée « indépendance énergétique » attribuée de façon mensongère à l'atome.  Il n'est ici question que des « méchants terroristes », ce qui est d'ailleurs parfaitement vrai mais qui relève de la pure propagande en l'absence d'analyse globale de la situation.
Dire que nous avons tant raillé, à juste titre, W Bush et sa prétendue « guerre au terrorisme ».  Aujourd'hui, la France fait exactement la même chose avec un excellent Mokhtar Belmokhtar dans le rôle très utile du Ben Laden. Suspens garanti et union nationale de mise... autour d'Areva. Beurk !

Lundi 27 mai

Arrêt de l'exploitation de l'uranium au Niger !

Article de la Deutsche Welle : http://bit.ly/10MYmQt

Heureusement qu'il y a les médias allemands, ici la Deutsche Welle, pour nous tenir au courant des déconvenues d'Areva. Vendredi, Le Monde parlait d'« approvisionnement de la France en uranium « affaibli ». On apprend en fait, grâce à nos amis allemands, que la production de la Somaïr est carrément stoppée. C'est le moment de vérifier si vous avez des bougies dans vos tiroirs. Les réacteurs français ne vont pas s'arrêter illico, mais on ne s'occupe de ce genre de chose que... lorsqu'on se retrouve dans le noir !!!

Mardi 28 mai

L'échec d'Areva en Tchéquie pourrait être lavé... par l'annulation totale du projet !

Dépêche AFP : http://f24.my/Zyd7LI
« Nucléaire: le gouvernement tchèque divisé sur l'extension de Temelin »

Areva a essuyé un terrible échec en Tchéquie (cf revue de presse 19 21,22 23, 39 et 42) : le réacteur EPR a été recalé au profit de ses concurrents restés en lice : la course se joue entre l'américain Westinghouse (groupe Toshiba) et le consortium MIR-1200 formé par les russes Atomstroïexport et Gidropress avec le tchèque Skoda JS.

Mais voilà : comme nous l'avons montré à de nombreuses reprises, les belles paroles ne font (heureusement) pas pousser les réacteurs : c'est l'ensemble du projet qui pourrait être annulé. La réalité est la même à Prague comme ailleurs : produire de l'électricité avec des centrales nucléaires est ruineux (en plus d'être excessivement dangereux). Du coup, c'est Areva qui « triomphe » : si l'ensemble du projet est annulé, alors personne ne gagne et, de fait, personne ne perd. Pour les loosers d'Areva, ça vaudrait presque un succès !

Mercredi 29 mai


La CRIIRAD a le plaisir de vous annoncer le lancement de son nouveau site web

Tout est dans le titre... et ici : http://www.criirad.org

 
Longue vie à la Criirad dont nous aurons besoin... pendant encore quelques centaines de milliers d'années !

Échec du missile nucléaire M51 et des drones : vive la France !

Dépêche Reuters : http://bit.ly/15lgZyb
 
« La perte d'un missile relance le débat sur la dissuasion nucléaire » 


Article de La Tribune.fr :
http://bit.ly/18wSfHG

 
« Drones : l'histoire d'un incroyable fiasco français »

Le nationalisme n'est pas notre tasse de thé, avouons-le, mais il y a quand même des raisons d'être fier de la France ces temps-ci. Par exemple, alors que des fous furieux en Iran ou en Corée du Nord démontrent que leurs missiles seront bientôt aussi dangereux que ceux des grandes puissances, la France milite pour la Paix en donnant le bon exemple... avec l'échec tonitruant du missile nucléaire M51. Cocorico !

Idem concernant les drones : Dassault, EADS, Safran et Thales ont uni leurs efforts pour échouer totalement dans cette activité il est vrai parfaitement ignoble, à tel point qu'il faut plaindre les tueurs presque autant que leurs victimes (cf http://bit.ly/W6yyek ).

Certes, des milliards sont gaspillés au passage, ce qui n'empêche pas les dirigeants d'être grassement rémunérés pour leur incompétence. Mais cela permet aussi d'aider les pêcheurs qui se voient attribuer des primes... s'ils remontent des morceaux du M51 (cf http://bit.ly/14a3EWV ) !


Proglio (EDF) avoue : à cause des renouvelables, le nucléaire n'est pas rentable !

Dépêche AFP : http://bit.ly/1azX9Aa
 
« Le patron d'EDF critique à son tour la politique européenne de l'énergie »

« Ni hydraulique, ni thermique, ni d'énergies thermiques, ni nucléaire, rien n'est rentable aujourd'hui » a avoué Henri Proglio qui dénonce « l'effondrement des prix de marché de l'électricité en Europe provoqué selon lui par l'afflux de l'électricité d'origine renouvelable » Voilà qui confirme ce que nous écrivions en janvier dernier (revue de presse n°35) : pendant longtemps, les pronucléaires ont raillé les énergies renouvelables, prétendant que leur production serait toujours « négligeable par rapport au nucléaire ». Aujourd'hui, les mêmes atomistes sont fous furieux... du fait d'une production massive et peu chère d'électricité renouvelable !

Proglio dénonce le fait que les énergies renouvelables seraient subventionnées, oubliant au passage que lui-même demande à Londres, pour construire des réacteurs nucléaires en Grande-Bretagne, de rembourser à EDF les pertes pendant 40 ans (cf ci-dessous à jeudi 30 mai). Pour Proglio, ce sont assurément les énergies polluantes et dangereuses qui méritent d'être subventionnées !

France-inter parle (mal) du projet de réacteurs nucléaires turcs

Extrait de l'émission « Allo l'Europe » : http://bit.ly/141c9XR
 
Rappel communiqué Observatoire :
http://bit.ly/152xByk

Comment arriver à parler du projet e réacteurs nucléaires en Turquie... sans évoquer les risques sismiques terribles de cette région du monde. Pas un mot non plus sur l'absence de solution pour les déchets radioactifs qui seront produits si ces réacteurs sont construits (ce qui reste heureusement improbable).


On note toutefois que, comme l'a suggéré l'Observatoire du nucléaire (cf communiqué du 2 mai), l'annonce par Ankara de ce projet absurde pourrait être un simple moyen de pression avant le centenaire du génocide arménien (1915-2015), avant annulation : les Turcs ne sont pas plus bêtes que les Tchèques !
Jeudi 30 mai
Les Echos au secours du nucléaire « britanno-soviétique »

Article des Echos : http://bit.ly/11d7qkP
« A Hinkley Point, EDF attend le réveil du nucléaire britannique »

Vous l'attendez, le voici, le nouvel épisode de notre feuilleton préféré : le projet d'EDF de faire des réacteurs en Grande-Bretagne. Cette semaine, il... ne se passe rien, mais Les Échos ont décidé de nous tenir quand même au courant.  Les Échos qui, entre autres exemples, titraient le 16 mai 2005 « Atome, le retour » et assuraient que « Tous les grands pays industriels revisitent leur stratégie énergétique et virent à l'atome ». Et expliquaient le 20 février 2007 « Pourquoi le nucléaire revient », et ainsi de suite à d'innombrables reprises, en particulier sous prétexte que le nucléaire serait l'énergie « la moins chère »...
Les Échos dénoncent quotidiennement l'argent public et les subventions... sauf quand il s'agit du nucléaire ! On nous apprend donc, comme si de rien n'était, que « la négociation entre Londres et EDF continue de buter sur la garantie de prix de rachat de l'électricité pendant plusieurs décennies ».
Allons Les Échos, un peu de courage que diable ! On attend le litre « Le nucléaire tellement déficitaire qu'EDF exige de lourdes subventions », ou carrément « Non au nucléaire subventionné ! ». Et enfin, "Après l'avoir annoncé vainement pendant 10 ans, nous reconnaissons que le retour du nucléaire ne s'est jamais produit". Mais, il est vrai, les pages de publicité achetées par EDF et Areva sont bien lucratives...
Enfouissement des déchets radioactifs : Michel Guéritte dans la télé

Interview sur France3 Champagne : http://bit.ly/ZxDcKK (curseur à 7min30s) 

Site du « débat public » : http://www.debatpublic-cigeo.org

Le « dynamitage » du premier débat public (cf revue de presse de la semaine dernière) a incontestablement eu le mérite de faire parler plus que jamais du véritable crime que constitue le projet « Cigéo » d'enfouissement des déchets radioactifs.  Du coup, les deux débats suivants ont été reportés... le temps de voir l'évolution de la situation. France3 Champagne en a profité pour donner la parole à l'un des plus farouches opposants, l'excellent Michel Guéritte, qui a par ailleurs lancé le site web au titre explicite « Cigéout ».


Contre l'enfouissement : « Cigéout » ou « Nocigéo » ?

Site d'opposition : http://www.cigeout.com
Site d'opposition :
http://nocigeo.noblogs.org

Pendant que Michel Guéritte invite à consulter « Cigéout », un site web au nom tout aussi explicite ,« Nocigéo », suggère carrément « une occupation, un graff, une banderole, s'attaquer à des locaux, saboter un chantier, bloquer la circulation, etc ». Bigre, serait-ce un appel à l'insurrection ? Voilà qui risque faire de la peine à EDF, Areva et l'Andra qui se donnent tant de mal pour « débattre démocratiquement ».

Attention toutefois à Valls, le "meilleur Sarkozy" que nous ayons eu depuis Sarkozy, qui doit déjà consulter son manuel de répression. A défaut d'attraper au Mali Mokhtar Belmokhtar, le « mort » qui attaque Areva (cf revue de presse de la semaine dernière), le lobby nucléaire pourrait bien se défouler sur les opposants à Cigéo.

Mais ce n'est quand même pas un gouvernement « de gauche », avec de vrais morceaux d' "écologistes" dedans, qui ferait arbitrairement arrêter des citoyens comme ce fut le cas à Tarnac (où, il est vrai, les « suspects » possédaient des livres, ce qui a clairement démontré leur dangerosité). A suivre, cette affaire n'en est qu'à ses débuts puisque, comme les déchets radioactifs, elle va durer... des centaines de milliers d'années.


Le gouvernement PS-EELV autorise deux fois plus de MOX au Blayais !

Dépêche AFP : http://bit.ly/116CPkB
« EDF peut utiliser du MOX dans tous les réacteurs de la centrale du Blayais » 
Communiqué de Tchernoblaye : http://tchernoblaye.free.fr

On se souvient de la fameuse "passe d'arme" sur le MOX entre le PS et EELV dans la préparation des échéances politiques de 2012. L'arrêté ministériel autorisant EDF à charger en MOX les quatre réacteurs de la centrale du Blayais démontre donc parfaitement, si cela était encore nécessaire, que c'est bien le lobby nucléaire qui dicte sa loi au personnel politique, et ce quelle que soit la composition du gouvernement.

Le MOX est le pire des combustibles nucléaires mais, cependant, l'association Tchernoblaye rappelle à juste titre qu' « une centrale nucléaire est quasiment aussi dangereuse et nocive avec ou sans MOX ». Et que « la centrale du Blayais a dépassé depuis juin 2011 les 30 ans de durée de vie prévus à l'origine »..
Le texte sur le site de L'Observatoire du nucléaire 
 

A lire aussi

Le tour de passe-passe du nucléaire dans le bilan énergétique de la France

L’uranium a disparu ! 




NPA 34, NPA