mercredi 29 avril 2015

Congrès local du NPA34

Communiqué de sortie de congrès

Le NPA 34 a tenu son congrès local samedi 18/04, dans une situation politique marquée à la fois par des attaques violentes du gouvernement PS contre notre camp social (ANI, Loi Macron, Loi sur le renseignement…), et par une installation du FN comme force d’opposition au système corrélée à une permanence de l’abstention comme expression du déni de démocratie. Des résistances et des luttes existent, d’ailleurs nombreuses, mais sans coordination entre elles, elles restent éparpillées et défensives, et du coup pèsent peu dans le rapport de force face au gouvernement PS Medef. La contre-offensive générale tarde, entre les syndicats qui sont définitivement passés de l'autre côté de la barricade et ceux qui ont encore, malgré les batailles internes, comme domaine des possibles le seul "dialogue social". La situation politique à Montpellier et dans l'Hérault n’échappe pas à ces données nationales, et ce climat morose impacte l’ensemble des partis et syndicats de notre camp social, dont le NPA.
Face à cette situation, le NPA34 continuera de faire face aux agressions sociales ou environnementales du gouvernement ou de l'état, à soutenir ou à impulser les luttes, à se battre contre l'avancée des idées réactionnaires véhiculés par la droite et l'extrême droite, à résister dans l'unité lorsque ce sera possible avec les autres forces du mouvement ouvrier tout en portant les valeurs de l'anticapitalisme et à travailler à tisser des liens et créer les conditions nécessaires à la mise en œuvre d'un réseau ou convergence anticapitaliste et autogestionnaire avec les organisations politiques disponibles. 
Les militant-e-s ont reconduit le fonctionnement d'une coordination départementale resserrée pour assurer l'animation et le lien entre les comités géographiques. Martine Granier et Gérard Arnaud restent les porte-parole du NPA34.