Le billet du vendredi [40]

SANOFIDACTION ? 
SIDANOFRIC !
Il y a des chiffres, comme,ça, qui font la joie du billettiste fatigué. Parce qu'ils parlent d'eux-mêmes et ne nécessitent pas grand commentaire...
4,25 millions d'euros : c'est la somme que les bénévoles ont pu collecter pour la recherche contre le SIDA dans le cadre de la journée Sidaction.
4 millions d'euros : c'est la somme que Sanofi a accepté de débourser pour accueillir Olivier Brandicourt, son nouveau PDG (en « contrepartie des avantages auxquels il a renoncé en quittant son précédent employeur »).
Allez... On va monter un peu plus haut dans les chiffres :
125 millions d'euros : c'est la somme dont l'Etat français a fait cadeau à Sanofi au titre du Crédit-Impôt-Recherche en 2013 (mince ! j'ai pas les chiffres pour 2014 !) pour lui permettre de développer la Recherche. Recherche sur le SIDA ? Non... Sanofric se contente de dons pour "soutenir" la recherche sur le Sida. 
On passe maintenant à la vitesse supérieure :
3,6 milliards d’euros de dividendes
+ 1,6  milliard d’euros de rachats d’actions
= 5,2 milliards d'euros distribués aux actionnaires de Sanofi en 2014
Mais je ne voudrais pas plomber l'atmosphère...On va se détendre un peu. Puisque les élections sont maintenant passées, les instituts de sondage doivent tourner au ralenti. Proposons-leur le questionnaire suivant à adresser à un échantillon représentatif de la population française... ou plutôt mondiale, puisque tout le monde est concerné :
La recherche médicale est une source de profits pour les actionnaires. Trouvez-vous ça :
- un peu normal
- très normal
- tout à fait normal
La recherche contre le SIDA est dépendante de la mendicité. Trouvez-vous ça :
- un peu normal
- très normal
- tout à fait normal
Certains pensent que Sanofi ne devrait pas supprimer des milliers d'emplois sans se soucier de l'avenir de la recherche. Choisissez une des réponses suivantes :
- les fainéants n'ont pas leur place dans une entreprise en pleine expansion
- de quoi ils se plaignent, ils touchent de bonnes indemnités
- c'est aux patrons de décider.
Il y en a même qui pensent que la recherche médicale devrait relever du domaine public et être placée sous le contrôle de la population et des salariés. Trouvez-vous ça :
- un peu aberrant
- très aberrant
- Complètement stupide
Pour vous, soutenir la recherche contre le SIDA, est-ce :
- se mobiliser une journée par an pour récolter du pognon
- un choix collectif vital
- rien à cirer, ils ou elles n'avaient qu'à faire gaffe

On rigole bien , non?
NPA 34   Claude
Et pour quelques billets de plus...