jeudi 5 novembre 2015

Sivens. Négocier en passant l'éponge sur les responsabilités dans le désastre écologique et humain ?


 "Aucun compromis n’est à ce jour possible avec les responsables politiques et institutionnels qui sont à l’origine de ce désastre"

 À la demande des signataires, je relaie leur article dans cette page. HD

Un combat peut en cacher un autre.

La partie visible du conflit de Sivens dont le récent hommage à Rémi — permis à Plaisance, d'abord interdit puis toléré à Sivens — est la dernière péripétie en date, ne saurait éluder un autre domaine de la lutte :  le juridique.

Les responsables du gâchis humain et financier, les vrais fauteurs de discorde dans le département, comptent sur l'imminente déclaration officialisant l'abandon du projet initial, pour faire oublier leur rôle dans cette affaire. [...]
 
En n’ayant pas, à ce jour (2 novembre 2015), déposé de mémoire complémentaire sur l’annulation des arrêtés, les 7 associations ayant signé les requêtes introductives se mettent dans l’impossibilité de défendre efficacement l’annulation des arrêtés avec tous les arguments à leur disposition. Pour leurs militants et pour tous ceux qui ont suivi et soutenu leurs actions à l’origine de la contestation du projet, pour les parents et amis de Rémi, pour sa mémoire, elles doivent clarifier leur position sur ce point. Cliquer ici

Photo : cliquer ici

A lire aussi

 Cliquer ici

Et aussi

« C’est une décision juste qui montre que l’expulsion n’aurait pas dû se faire comme elle a été faite et qu’aucun des jeunes n’était violent », a déclaré Claire Dujardin, avocate de la quasi-totalité des prévenus, qui avait plaidé la relaxe générale. Cliquer ici

 "On l'avait dit. On lâche rien". Malgré l'expulsion en mars de la "zone à défendre" de Sivens (Tarn), les ex-zadistes poursuivent "la lutte" sous toutes ses formes: sur d'autres Zad, dans des squats, des fermes collectives. Cliquer ici

[...] Au final, un an plus tard, un terrible instantané de l’époque qui éclaire cruellement la séquence à venir.
La COM 21, oxymore climato-centré comme nul ne devrait l’ignorer, s’annonce bien évidemment comme un désastre sans précédent, apothéose d’un quinquennat tout entier dédié à une dévastation sans précédent de l’environnement.
Aucune avancée d’aucune sorte à attendre de qui que ce soit, sur quoi que ce soit.
Reste la COM.
Comme il va falloir maquiller tout cela, l’option d’ores et déjà retenue est celle de Sivens : « Black-Blockiser » les terrifiants voleurs de chaise en espérant des dérapages en tout genre. 

Neuneus vs Robocops... 

On y est déjà.
Et ça se confirme...
A ce stade là,, habituelle discussion de marchands de tapis entre appareils, et vrai-faux compromis ("Réveille le Zadiste qui est en toi !"), immédiatement tweeté à la terre entière par lesdits appareils, même en herbe...
Bon, pour finir, on rétablit le contrôle aux frontières avant, et durant le barnum et l’affaire est réglée...
Bon, des fois que ça ne suffise pas, une opportune
annonce de la relance des marchés publics pour des travaux à Notre Dame des Landes,, faut ce qu’il faut...
Et pour la mise en conditions on peut compter sur France Info et le Point, qui s’y collent illico....
Evidemment le bon peuple ne va pas manquer d’être exaspéré par le blitzkrieg de la caravane publicitaire qui va lui pourrir la vie 24 heures sur 24 pendant trois semaines, d’abord en l’abreuvant de slogans débiles, genre « Fermer le robinet avec les dents pour préserver la ressource pour arroser le jardin partagé avant que d’aller réparer la binette à la recyclerie », et autres niaiseries du même tonneau.
On peut en effet faire toute confiance aux start-upeurs de la démocratie participative pour achever de nous ensevelir sur un ramassis de conneries absolument sans précédent...
Ensuite et surtout, ça va inévitablement se gâter quand des escadrons de forces de l’ordre nous barreront la route pour laisser passer les limousines.
Résultat abstention record aux Régionales, sur fond d’embolie des gauches (dites) "radicales"...
La droite et l’extrême droite en force partout.
Une apothéose. Cliquer ici

Et encore 1


Et encore 2 




NPA 34, NPA