Montpellier. Assurance chômage : Gouvernement et Medef remettent ça...Les intermittents du spectacle aussi !


 C’est le spectre d’un mouvement interprofessionnel qui terrifie la bureaucrate socialiste


Un compte-rendu d’une action de la Coordination intermittents-précaires Languedoc-Roussillon qui s’oppose à la nouvelle négociation de l’Assurance chômage.

« Vous avez un statut spécial, n’allez pas dans la rue avec les précaires  », assène Anne Matheron aux intermittents du spectacle. Ce n’est autre qu’une bureaucrate de la DRAC (Direction régionale des affaires culturelles) à Montpellier. Cette institution représente le Ministère de la Culture dans la grande région Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

Action à la DRAC

Le 25 février 2016, la Coordination des intermittents et précaires (CIP) de Montpellier se rend à la DRAC pour protester contre une nouvelle négociation de l’Assurance chômage. La CIP a déjà occupé la Direccte qui représente le Ministère du Travail trois jours plus tôt. En 2014, la CIP a participé activement au mouvement contre la nouvelle convention Unedic. Une grève au Printemps des Comédiens a joliment perturbé le ronronnement du petit monde de la Culture. Cliquer ici
 


  


A lire aussi



NPA 34, NPA