dimanche 20 août 2017

FN, la gueule de bois post-électorale...à plus de 7 millions de voix





Toujours à l'ordre du jour : lui faire boire la tasse... Pas gagné !

Déstabilisé par sa défaite à l’élection présidentielle, que Jean-Yves Le Gallou (ex FN, ex MNR) qualifie de « fiasco intégral », le Front national voit les difficultés s’amonceler. Le vaisseau frontiste tangue et les couteaux sortent du placard. Marine Le Pen semble affaiblie : cacophonie sur la question de l’Euro, retraite de Marion Maréchal Le Pen, ratage du face à face avec Emmanuel Macron (Marine Le Pen semblait bien loin du slogan « La France apaisée ») , fronde contre Florian Philippot et son équipe accusée de sectarisme, vie interne sclérosée, remise en cause de l’organisation, manque de démocratie flagrant car le Comité Central renouvelé depuis 2014 n’a jamais été convoqué, aucune réunion du Bureau Politique depuis 2016 – car Jean-Marie Le Pen en est membre de droit et chacun sait que les relations sont très tendues entre Marine Le Pen, la direction frontiste et le « Président d’honneur ». 

La question « de la profonde transformation » promise par la présidente est renvoyée au congrès qui devrait se tenir au début de l’année 2018. 

jeudi 17 août 2017

Il n'y a pas que sur les plateaux télé que le NPA peut vous étonner !



... sur le sable chaud du bord de mer méditerranéenne aussi !
En prélude d'une rentrée sociale et politique à lancer détonante ! 

 Spécial copinage NPA 34
 Dimanche 27 août de 9h15 à 12h





 

mardi 15 août 2017

Bure. Répression policière, libertés polluées

 
Question d'écologie politique.
Les flics, enfouisseurs de la liberté d'expression, n'étant pas démocratiquement recyclables, on fait quoi ? On en fait quoi ?
 
L'appel à manifester avait été lancé par le Collectif contre l'enfouissement des déchets radioactifs pour fêter sa victoire contre l'Andra (Agence Nationale pour la Gestion des Déchets Radioactifs). Une fête qui a tourné à l'affrontement entre certains manifestants et les forces de l'ordre. 

Par Isabelle Forboteaux



Universités. Refus d'inscription, sélection aggravée, restriction de la dotation budgétaire...


Macron aggrave les attaques de ses prédécesseurs...

A Montpellier-3, seulement 1147 candidatures, sur les 10 466 déposées, ont été acceptées.

 Le président répond sèchement aux syndicalistes étudiants : "On n'a pas de place" (voir ci-dessous, à la suite de l'article d'introduction). A leur bras d'honneur, on répond "Pas de places ? Place à la lutte" ! 


Alors que le gouvernement Macron-Philippe profite de l’été pour avancer sur sa loi travail 2, l’enseignement supérieur et la recherche ne sont pas exempts des attaques du ministère, entre la réduction des budgets, les 65 000 bacheliers sans facs, et la réforme sur la sélection en licence pour 2018. 

vendredi 11 août 2017

Montpellier. Des actions pour le désarmement nucléaire


Bombe antinucléaire à la plage et en centre ville !

 Correspondance NPA 34

Du 6 au 9 août, ont eu lieu pour la deuxième année à Montpellier et comme dans d'autres villes en France et dans le monde, quatre jours d'action et de jeûne pour le désarmement  nucléaire. Une dizaine de militants-jeûneurs, logés à la CIMADE,  ont tenu un stand pendant les quatre jours sur l'Esplanade proposant de l'information aux promeneurs et touristes, nombreux au centre ville, et ont enchaîné les actions. Ils ont également investi le hall de la mairie de Montpellier pour réclamer un rendez vous avec le maire Philippe Saurel, suite à l'absence de réponse à plusieurs demandes de rendez vous par courrier. Après une heure "d'occupation", les militants ont du se contenter d'un rendez vous avec le directeur de cabinet du maire.