dimanche 28 avril 2013

La route du nucléaire est une impasse pour l'humanité !

  
Tchernobyl, Fukushima, Tricastin, Marcoule, Montpellier... le nucléaire internationalise ses dangers...

Correspondance NPA 34

Hier, malgré la pluie et en concurrence avec les supporters de Clermont Ferrand, une cinquantaine de personnes à l'initiative du collectif sortir du nucléaire se sont rassemblés sur la place de la Comédie à Montpellier pour dénoncer la route du nucléaire.

Le nucléaire c'est partout...même ici

   . à 100kms de Montpellier, la centrale du Tricastin, la 3ème plus âgée de France fait partie des plus dangereuses
    . à 100kms aussi, le site nucléaire de Marcoule, la plus importante concentration d'industries nucléaires et chimiques     


    

 . la route du nucléaire passe aussi par Narbonne avec l'usine de la Comurhex: pollution du sol et de l'air, contamination des salariés, cas de leucémie
     . la route du nucléaire passe aussi par l'A9, 60 tonnes de matériaux radioactifs empruntent chaque jour l'A9 passant par Montpellier
     . la route du nucléaire passe aussi par Lodève où une zone d'activité économique est construite sur les anciennes mines d'uranium.
     . et comme si tout ça ne suffisait pas, nos "élites" projettent la construction d'Astrid, un réacteur à neutrons rapides qui utilise le plutonium et le sodium. 



 



Lien vers la campagne nationale du réseau http://chernobyl-day.org/

 Pour le NPA 34 Anne



Sur Midi Libre  et dans L'Hérault du jour (28 avril 2013)

 



Narbonne. Un 'Tchernobyl day ' pour ne pas oublier
L'Indépendant le 28 avril 2013
PHOTO/Photo J. L.

Le collectif 'Sortir du Nucléaire 'a organisé une distribution de tracts au péage à Croix-Sud, hier. Le 26 avril 1986, la centrale nucléaire de Tchernobyl en Ukraine, était victime de la pire catastrophe civile nucléaire. Hier, soit 27 ans après cet accident, le collectif Sortir du Nucléaire de l'Aude a organisé une opération coup de poing au péage de l'autoroute de Narbonne-Sud pour que cette date anniversaire (Chernobyl Day) ne passe pas inaperçue. Malgré la pluie et le vent froid, dès midi, une dizaine de militants du collectif ont distribué des tracts aux automobilistes. 

60 tonnes de tétrafluorure d'uranium 

Ce point de distribution n'a pas été choisi au hasard par les membres du collectif. "Il faut savoir que chaque jour deux à trois camions de tétrafluorure d'uranium passent par la route, soit 60 tonnes, de Narbonne à Tricastin. Cette poudre est très dangereuse si elle est inhalée. C'est ce qui pourrait se passer en cas d'accident d'un camion", a expliqué un des responsables du collectif. Cette action nationale 'Chernobyl Day' s'est déroulée sur trois jours (26, 27 et 28 avril) pour "barrer la route à l'uranium". 88 actions ont été organisées dans 13 pays européens. En France, 70 initiatives ont été répertoriées durant ces trois journées qui ont eu pour but d'informer, de sensibiliser le public et faire comprendre qu'en matière de nucléaire : "De la mine aux déchets, tous concernés !" Les membres du collectif  'Sortir du nucléaire Aude' ont rappelé, hier, que "l'Aude était la porte d'entrée de l'uranium avec l'usine Comurhex de Malvézy".

A lire aussi

Le NPA 34, membre de Sortir du Nucléaire, est bien évidemment partie prenante de cette mobilisation.  


Vidéo info NPA. Fukushima, 2 ans déjà, Hollande, 10 mois déjà...et la nucléocratie c'est toujours... maintenant !





NPA 34, NPA