Eté antinucléaire : ça marche, ça intervient sur site ! Hollande, lui, continue d'ignorer l'avertissement de Fukushima...



 15 juillet : Des militants de Greenpeace pénètrent dans la centrale du Tricastin
(à lire ci-dessous) 

 
Énergie partagée

dimanche 14 juillet 2013

Voilà maintenant deux semaines que nous avons quittés Sigean (11) et la bergerie de Paul-Henri. Notre périple nous a amenés à Pont St-Esprit ce dimanche 14 juillet, dans la magnifique demeure qu’Isabelle nous a gracieusement mis à disposition.

Je profite de ce moment de répit pour écrire ces quelques lignes pour vous faire partager cette expérience militante et humaine riche en rencontres et en émotions.

Le groupe de marcheurs a maintenant trouvé ses marques et, si vous me permettez ce jeu de mots, tout marche comme sur des roulettes !


Les kilomètres s’enchaînent avec de plus en plus de facilité, portés par notre lutte contre l’industrie nucléaire.
La force de conviction de nos amis australiens, le récit de leurs victoires, de leurs luttes depuis maintenant plus de trente ans, a insufflé en moi une force qui porte chacun de mes pas.

Contrairement à la doxa du mainstream médiatique, l’industrie nucléaire n’est pas faite d’airain mais d’argile et le colosse tremble sur ses bases.

Cette idée est renforcée par les accueils chaleureux que nous recevons ainsi que par l’intérêt que suscite notre démarche.


Après la Comurhex de Malvési (11), nous avons atteint Marcoule (30), pièce maîtresse d’Areva, lieu froid où la vie semble être suspendue comme à un fil.


Ce fut un moment difficile pour beaucoup d’entre nous tant ce complexe dégage une sorte de malsaine énergie qui ne fait que renforcer nos convictions.


La marche sème les graines du changement et de l’espoir d’un monde sans nucléaire et tous ici ont bien conscience des enjeux.


Aucune industrie si perfectionnée soit-elle ne peut remplacer les merveilleux moments que nous vivons actuellement.


La chaleur humaine est bien plus puissante que la chaleur d’un réacteur nucléaire !



Le texte sur le site Marche internationale 2013 (Pour la paix et un Monde sans nucléaire)

La page d'accueil du site 

Des militants de Greenpeace pénètrent dans la centrale du Tricastin

Midilibre.fr 15/07/2013 

Les militants sont entrés sur le site vers 5 h du matin, et ont déployé, au niveau des réacteurs 1 et 3, une banderole où l'on pouvait lire : "Tricastin, accident nucléaire", et "François Hollande : président de la catastrophe ?". Greenpeace demande à François Hollande d’annoncer la fermeture de la centrale. Vingt et un activistes ont été interpellés.

L'article complet sur le site de Midi Libre

Communiqué du NPA

Solidarité avec les 29 militants anti-nucléaires qui ont pénétré sur le site de la centrale de Tricastin


La logique de l’industrie nucléaire c’est toujours plus de sécurité. Areva, EDF, le gouvernement s’acharnent à faire croire qu’elle est assurée, que tout va bien. Grillages, barbelés, polices spéciales, caméras, équipes cynophiles, en théorie tout est là. En pratique les militants de Greenpeace démontrent le contraire. Qu’elle est impossible, et que de fait ces centrales sont dangereuses à plus d’un titre : pour le nucléaire lui même, pour la cible potentielle qu’elles représentent, pour le modèle répressif de société qu’elles induisent. Les réactions du gouvernement confirment cela : en réponse à cette intervention militante il annonce le renforcement des sanctions pénales, la criminalisation de l’action des antinucléaires. Hollande ne s’est engagé dans la fermeture d’aucune centrale, même les plus vieilles donc les plus dangereuses dont Tricastin fait partie, mais il s’apprête à cogner sur celles et ceux qui lui rappellent ses promesses. De ce coté là pas de changement non plus !

Montreuil, le 15 juillet 2013

Le communiqué sur le site national du NPA 

 
Fuite d'uranium, risque d'inondation, fissures... la centrale nucléaire, où se sont introduits des militants de Greenpeace, a connu une série d'incidents et de critiques depuis quelques années.

N'oublions pas cet été aussi...
  


NDDL. Le combat continue

La procédure d'appel est en cours. Et le projet d’aéroport est loin d'être stoppé ! Après le 3e Forum européen contre les grands projets inutiles et imposés à Stuttgart du 25 au 29 juillet aura lieu un grand rassemblement les 3 et 4 août à Notre-Dame-des-Landes sur la ZAD.
Durant deux jours, ce rassemblement réunira des forums : grands projets inutiles imposés, terres nourricières, transition écologique et énergétique, urbanisation, aménagement du territoire, transports, eau, biodiversité… et près de 30 groupes musicaux.


CorrespondantEs Commission nationale écologie du NPA

L'article sur le site national du NPA

A lire aussi

Action contre le nucléaire...

La marche aura lieu samedi 6 juillet.

ARRIVÉE À MONTPELLIER DE LA MARCHE ANTINUCLÉAIRE (vu sur Facebook)



NPA 34, NPA