"Il n’y a pas eu d’alternance politique pour les Roms et les communes ne jouent pas le jeu"


En France, les Roms sont condamnés au nomadisme forcé
Midi Libre 25/08/2013

 On compte environ 20 000 Roms en France. Les expulsions systématiques ne sont pas une réponse appropriée.

Un an après une circulaire qui devait rompre avec les expulsions, l’intégration des Roms se fait toujours dans un climat délétère en France. Paru le 26 août 2012, ce texte signé par sept ministres devait mieux encadrer les évacuations grâce notamment à un “diagnostic social” des camps illégaux que doivent dresser les préfets avant les expulsions.

"Une véritable situation de nomadisme forcé" selon le Défenseur des droits

Un an plus tard, le Défenseur des droits, Dominique Baudis, souligne dans un rapport la non-application fréquente de la circulaire, en particulier l’absence de mesures pour assurer l’hébergement d’urgence, le suivi de la scolarisation et des soins des Roms expulsés.

L’auteur note que "l’utilisation de la répression est mise en œuvre de manière systématique" pour les évacuations. Un recours à la force qui place les Roms "dans une véritable situation de nomadisme forcé".

Illustration par NPA 34 : expulsion‑des‑roms.jpeg

A lire aussi 
 Les valeurs actuelles de Valls, du gouvernement et du PS...
 NPA 34, NPA