NDDL. Au coeur de l'été un rassemblement populaire, festif et politique ...





La propagande médiatique et gouvernementale n'y changera rien. Le rassemblement des 3 et 4 Août derniers à Notre-Dame-des-Landes est un succès au plan de la mobilisation contre l’Ayraultport. 

Loin des ridicules 4000 participantEs annoncés par la préfecture et les médias, ce sont près de 40 000 personnes qui se sont retrouvées pour dire leur opposition au projet d'aéroport. Et loin des divisions annoncées, c'est par ailleurs l’ensemble du mouvement, qu'il soit syndical, politique associatif ou autonome qui a démontré son unité d'action dans le cadre de ce rassemblement.

Par-delà les fantasmes médiatiques, les échanges formels et informels avec les différentes composantes du mouvement ont placé ce week end sous le signe de la solidarité. Ce sont par ailleurs des centaines de militant-e-s bénévoles, signe de l'ampleur de la mobilisation locale, qui ont travaillé depuis plusieurs mois à l'organisation de ce rassemblement. 

Un rassemblement populaire, festif et politique, qui en plein cœur de l’été, marque la détermination de toutes celles et ceux qui veulent en finir avec la vision capitaliste qu'incarne ce projet.

Au cours de la cinquantaine de débats qui se sont tenus durant le weekend, tous bondés, les participant-e-s ont pu échanger sur l'emploi, l'agriculture, la répression, la concurrence entre les territoires, le partenariat public-privé, l’énergie, la démocratie. Autant de débats qui, bien au-delà du projet, pose fondamentalement la question d'un changement de société. Les militantEs du NPA y auront pris toute leur place.

De toute la France des militantEs sont venus partager l’expérience de leur combat sur d'autres grands projets inutiles. Et, parce qu'elle pourrait être la première victoire populaire contre le gouvernement Ayrault, la combat de Notre-Dame-des-Landes inspire désormais d'autres luttes, comme celle du Morvan où l'occupation, à travers la construction d'une zone à défendre (ZAD), tient une place essentielle dans la mobilisation contre une scierie industrielle. 

La jeunesse ne s'y trompe pas. Si elle a été particulièrement présente ce week-end, c'est aussi parce que Notre-Dame-des-Landes représente un espace de liberté, d’autonomie et d’autogestion vis-à-vis du pouvoir. En ce sens la lutte de Notre-Dame-des-Landes est déjà une victoire.

Ce rassemblement marque encore une étape dans la construction du rapport de force contre Vinci, le gouvernement et le patronat local : nous ne lâcherons rien !

CorrespondantEs du 44
 

A lire aussi
  
  

 Et aussi


Notre-Dame-des-Landes : week-end militant et festif   


Notre dossier

NPA 34, NPA