La Poste tue ses salarié-es en même temps que le service public.

Taux de décès à la Poste © Astrid Herbert-Ravel,
d’après bilans sociaux des entreprises - 2013
Une étude qui fait froid dans le dos.


Voila où peut mener la logique folle du capitalisme qui ne veut plus voir dans les hommes et les femmes que des "ressources humaines".
Astrid Herbert-Ravel, ancienne Directrice des Ressources Humaines a décidé de dénoncer le climat de travail catastrophique qui prévaut dans cet ancien service public. Nous reproduisons ci-dessous un article paru sur le site de France-Inter (voir l'article sur le site).
Depuis longtemps les luttes se suivent et se ressemblent, éparpillées, au sein du groupe La Poste. npa 34

Nous avions parlé de la grève à Mauguio La Louvade (La Poste : Mauguio La Louvade en grève ! ).
D'autres sont en cours :   
. Saint-Amant-de-Boixe (Charente) : contre le transfert du centre de tri . Brest-Kergaradec : contre le manque de personnel, pour la création de 20 emplois. Besançon-École Valentin : contre la délocalisation du bureau. Chatillon-sur-Seine : contre les mauvaises conditions de travail...et la liste n'est pas close !Quand on mesure les conséquences désastreuse pour la vie des salarié-es de la politique de destruction menée à La Poste, on ne peut que souhaiter voir toutes ces  luttes converger dans un mouvement d'ensemble qui puisse rencontrer le soutien des usagers et de la population.
La Poste : une ex-cadre fait usage de son droit d’alerte


Une ex-directrice des ressources humaines réclame une enquête indépendante sur le modèle de celle qui a eu lieu chez France Telecom après une vague de suicides. Documents à l'appui, elle dénonce un climat de travail catastrophique.
Astrid Herbert-Ravel était directrice des ressources humaines de la Poste en Ile-de-France. En mars 2011, elle avait déjà porté plainte au pénal contre son employeur. Elle a démissionné en janvier cette année en élargissant sa plainte : l’ex-cadre attaque la Poste personne morale, donc l’entreprise.
Marion L'Hour a rencontré l'ancienne employée, très inquiète sur le climat social.

Elle veut aujourd’hui faire usage de son droit d’alerte en demandant une enquête indépendante, sur le modèle de celle qui a eu lieu chez France Telecom après la vague de suicides qui a marqué l’entreprise.
Taux de décès à la Poste © Astrid Herbert-Ravel, d’après bilans sociaux des entreprises - 2013
Pour Astrid Herbert-Ravel le rapport Kaspar, publié il y a un an, et ses recommandations (notamment d’embaucher 5000 personnes) n’ont rien changé. L’ancien dirigeant syndical mandaté et rémunéré par la Poste se serait caché la vérité, estime l’ex-cadre du groupe.
Lui assure qu’il a démontré son indépendance et mis en cause la gouvernance de l'entreprise. Il doit faire un point d'étape de l'application de son rapport fin septembre.
Quoiqu’il en soit, Astrid Herbert-Ravel a elle aussi compilé des dizaines de documents : bilans sociaux, compte-rendu de réunion, lettres, témoignages… Et elle en tire un bilan bien plus alarmant.

Quelques chiffres tirés de son travail

  • En 5 ans le nombre de décès à la Poste aurait augmenté de 30% alors que la mortalité française reste stable.
  • L’absentéisme aurait augmenté de 20% depuis 2006 soit 20.000 équivalents temps plein (un milliard d’euros par an). Un absentéisme pas uniquement dû à l’âge car c’est le taux de contractuels (population plus jeune) qui augmente le plus.
  • Quand on compare les bilans sociaux de la Poste à celui d’un panel d’entreprises (Carrefour, EDF, Renault, Air France, ADP, SNCF, Vinci, Société Générale, Orange), le taux d’absentéisme est supérieur de 65%, le nombre de décès supérieur de 40%, les accidents du travail 2,5 fois plus nombreux, et 3,5 fois plus graves.
L'absentéisme à la Poste © Astrid Herbert-Ravel
d’après bilans sociaux de la Poste et d’autres entreprises - 2013
  • Le taux de décès à la Poste est supérieur à celui de France Telecom y compris pendant les années « noires ». Aujourd’hui la mortalité à la Poste dépasse celle de France Telecom de 52%.
  • En revanche selon Astrid-Herbert Ravel, les deux taux de mortalité évoluent de façon parallèle et augmentent fortement quand les suppressions de postes dépassent 20% sans accompagnement de type plan social.
Tableau des décès à la Poste © Astrid Herbert-Ravel
d’après bilans sociaux de la Poste et d’autres entreprises - 2013