Accéder au contenu principal

Leonarda. "Imaginons les discours de Ciotti ou Copé, quand ils seront devenus ministres d’un gouvernement pain au chocolat»


 «Les lois sarkozystes sont toujours appliquées, mais par un gouvernement qui se dit de gauche, par des gens qui les critiquaient il y a quelques années».



Au-delà du cas Léonarda, l’association dénonce le fond de la politique de Manuel Valls.

Après dix-huit mois de pouvoir socialiste, les membres du Réseau Education sans frontières (RESF) font un constat amer : rien, ou presque, n’a changé en matière de politique migratoire. Au-delà des cas très médiatisés de Léonarda et de Khatchik, c’est le fond de la politique de Manuel Valls - soutenu par le président de la République - qui leur pose problème.

(...) Et le responsable de RESF d’imaginer les futurs discours de «messieurs Ciotti ou Copé, quand ils seront devenus ministres d’un gouvernement pain au chocolat» : «Ils auront beau jeu de répéter que, comme le disait très justement Manuel Valls, les Roms sont inassimilables ou que la fin du regroupement familial ne doit pas être taboue.» En clair, avec sa ligne mêlant «fermeté et humanité», le gouvernement ferait le jeu de la droite et de l’extrême droite.

(...) Gérard Colo, membre du réseau dans le Val-de-Marne, précise : «Le vivier associatif est en train de se retirer du PS. Il y a un sentiment de trahison.»

L'article complet sur le site de Libération

A lire aussi

Valls-Hollande. Mi-sarko, mi-chirac, la gauche 0% de gauche...

Leonarda. La décision de François Hollande est honteuse, incohérente, révoltante

 

Lire la suite --->

 

En revenant sur cette une du 14 avril 2012...


 ... on comprend mieux, 18 mois après, ce que préparait le candidat Hollande !


 NPA 34, NPA