mercredi 9 octobre 2013

Montpellier. 400 personnes de la fac Paul Valéry en manif ...


Le mouvement démarre fort, travaillons à l'étendre...C'est la seule chose que craignent Hollande-Ayrault-Fioraso !
















A PAUL VA' COMME AILLEURS STOPPONS LA RIGUEUR


C'est derrière cette banderole qu'à 400 étudiantEs et personnels nous avons défilé jeudi 3 octobre de

la fac d'Arts, Lettres, Langues ,Sciences humaines et sociales, Paul Valéry (UM3) à Montpellier en

direction du Rectorat à l'issue d'une AG de 600 personnes.


En cause la LRU, la RCE (Responsabilités et Compétences Elargies), la loi Fioraso qui

imposent aux universités des coupes budgétaires entraînant la faillite de l'enseignement

supérieur et de la recherche(ESR)


17 septembre : La présidente de l'UM3 jette un pavé dans la mare et fait voter par le Conseil

d'Administration un projet de plan de restrictions pour la rentrée 2014 afin de palier un déficit

structurel de 3, 6 millions d'euros. Parmi les mesures adoptées :

-limitation d'accès à l'université et aux formations (tirage au sort pour s'inscrire dans ceratines

filières)

-fermeture complète du site universitaire de Béziers (700 étudiants) à la rentrée prochaine

-réduction des enseignements

-fin du financement des contrats doctoraux....

La mobilisation s'organise.

Dès le 26 septembre AG à l'appel de la CGT, FO, Unef, Solidaires, Collectif des précaires de la

recherche pour refuser ces mesures et exiger de la ministre Fioraso la restitution des 4 millions

manquant. Aujourd'hui la totalité des organisations syndicales de l'ESR sont dans le mouvement.

Un comité de mobilisation a été créé.


Prochaine étape : le CA de ce mardi 8 et l'AG de ce jeudi. Objectif : construire un vrai rapport de

force par la grève et en se tournant vers les autres universités et les lycées...

La situation de l'UM3 n'est pas isolée , d'autres universités sont dans le même cas, dans la logique

de la LRU que ce gouvernement a décidé de poursuivre. Exigeons la transparence sur les budgets,

préparons nationalement la riposte !

Correspondants jeunes, chercheurs et enseignants chercheurs NPA 34

Le tract du NPA distribué dans la manif





A lire aussi

Béziers : la présidente Fraïsse annonce une "lutte difficile" pour sauver l'université (Midi Libre) 


Extrait : Ce mercredi matin, la présidente de l'université Paul-Valéry Montpellier III Anne Fraïsse est venue au centre Du-Guesclin de Béziers pour la première fois depuis l'annonce de la fermeture du site à la rentrée 2014. […]

"Tous les chiffres donnés par la ministre sont faux", a assuré Anne Fraïsse, sans jamais prononcer le nom de Geneviève Fioraso. "Les raisons données par la ministre ne sont pas bonnes." …]

Décision finale pas avant fin décembre

La décision définitive ne devrait pas intervenir avant fin décembre. Après le conseil d'administration prévu peu avant Noël, l'université négociera avec l'Etat pour obtenir des rallonges budgétaires. L'avenir de Du-Guesclin ne devrait être écrit qu'en début d'année prochaine.
 






 NPA 34, NPA