Parc Montcalm (Montpellier). Défense d'un espace vert portée devant les tribunaux !



Montpellier : l'avenir du parc Montcalm au coeur des municipales

9 octobre 2013 : Montpellier : le tram passera-t-il par le parc Montcalm ?

Le parc Montcalm s'étend actuellement sur 23 hectares.
 G.T.  Midi Libre 08/10/2013


Le parc Montcalm s'étend actuellement sur 23 hectares. (PIXMON RICHARD DE HULLESSEN)

L'association des riverains a confirmé sa décision d'attaquer devant la justice administrative le tracé de la ligne 5 de tram.

L'Association ARFA-Parc Montcalm qui milite pour le maintien de cet espace vert dans son intégralité, a indiqué ce matin qu'elle avait mandaté l'avocat Jérôme Jeanjean pour déposer un recours contre la ligne 5 de tramway qui doit rejoindre Lavérune à Clapiers. Le tracé retenu par l'agglo et validé par la préfecture dans son arrêté de déclaration d'utilité publique prévoit en effet un passage à l'intérieur de l'ancien parc militaire qui serait ainsi amputé de huit hectares.
Des soutiens de gauche et de droite

Ce recours judiciaire a peu de chance d'être examiné par le tribunal administratif avant mars 2014 et le déroulement des élections municipales. Il place en revanche ce sujet, l'avenir du Parc Montcalm et celui de l'urbanisation de cette partie de la ville, au coeur de la prochaine campagne. L'ARFA-Parc Montcalm assure agir de manière apolitique. Ses responsables disent avoir reçu le soutien de personnalités politiques locales de gauche comme de droite, notamment Jacques Domergue (UMP), Anne Brissaud (UDI), Philippe Saurel (PS), Jean-Louis Roumegas (EELV) et Francis Viguié (Gauche anticapitaliste).

L'article sur le site de Midi Libre 

 
Le NPA 34, qui a été parmi les premiers à apporter un soutien à la résistance des habitants de ce quartier (Montpellier. La fausse alternative : préservation d'espaces verts contre construction de logements sociaux), lui renouvelle son total appui. Cette lutte croisant les questions d'environnement, de transports, d'habitat social et de démocratie locale participe de son positionnement avant même le démarrage de la campagne des municipales. Il le restera pendant et après, tant il est vrai que les appuis électoralistes, à Montpellier en particulier, ne vivent que ce que vivent les ... roses ! 



A lire aussi 
  


 NPA 34, NPA