Sanofi : c'était jeudi, jour de colère.

Les "Variables d'Ajustement" ont envahi La Comédie.

     Ils ont commencé par une assemblée générale qui a réuni 300 personnes. Et puis ils sont venus à 150 mettre un peu d'animation sur la Comédie. Pour dire que décidément, non, ils ne veulent pas servir de variable d'ajustement à des plans patronaux qui ne visent qu'à accumuler toujours plus de bénéfices. Que la recherche pharmaceutique vaut mieux que ça. Que les sommes colossales allouées chaque année par l'état aux "Crédits Impôts Recherche" seraient mieux utilisées à servir vraiment la recherche en pérennisant les emplois plutôt que d'engraisser des actionnaires qui n'y voient que source de profit.
     Le député socialiste Patrick Vignal est venu leur apporter son soutien, se permettant de critiquer la politique du gouvernement (... à croire qu'il y a des élections qui approchent !). Ainsi que le Front de Gauche avec Francis Viguié et Serge Ressiguier. Quant au NPA, il était là, solidaire, comme  toujours.
     Ce regain de mobilisation, on le doit en partie à la direction qui, dans un effort de communication pour expliquer son plan, n'a fait que confirmer son mépris. On le doit aussi au retour de la CFDT dans l'Intersyndicale.
     Quoi qu'il en soit, on a retrouvé le dynamisme et l'inventivité qui font la force de cette lutte depuis le début, depuis juillet 2012 !
Ci-dessous, photos à l'appui, quelques moments de cet après-midi ensoleillé, ainsi qu'une petite revue de presse.
Quelques officiels venus prendre la température.

Discours d'un député (Patrick Vignal PS)

Instant de recueillement...

...pour pleurer la mort des emplois.

Le nouveau badge des salarié-es de Sanofi

Et enfin, le tant attendu Hakka !
(Sanofi, la seule lutte qui a réussi, en peu de temps, à créer une tradition...)

L’Hérault du Jour


Vous Savez Tout