Sanofi/Arcelor : ils peuvent, ils DOIVENT embaucher.

Sanofi-Pasteur à Val-de-Reuil condamné à requalifier 
3 contrats précaires en Contrats à Durée Indéterminée
Cette décision du conseil des prud’hommes de Louviers concerne trois salariées de Sanofi-Pasteur qui cumulaient missions d’intérim et contrats à durée déterminée (CDD). De plus, 2 500 € de dommages et intérêts seront versés et les salariées bénéficieront de leur ancienneté. (l’une d’entre elles avait cumulé près de cinquante missions depuis 2007… Et ce sous le motif d’« accroissement temporaire d’activité », alors que la personne effectuait toujours le même travail sur le même poste. Une autre salariée n’a quant à elle, selon la CGT, jamais travaillé dans le secteur indiqué sur son contrat). On compte sur ce site 1605 CDI, 273 CDD et 250 intérimaires ! npa 34
À Arcelor Mittal, c'est la même politique !
Les travailleurs d'Arcelor se lancent dans la lutte contre les contrats précaires.
(voir ci-dessous). 
Alors, chacun de son côté ?

ArcelorMittal Atlantique et Lorraine

Sites de  Basse-Indre,  Desvres,  Dunkerque, Florange, Mardyck, Montataire et Mouzon

Ensemble pour le progrès social à AMAL.
Les salarié(e)s soutenus par la CGT d’AMAL  demandent :
1. Une  véritable politique d’embauche à contrat à durée indéterminée.     
 (Notamment en transformant les CDD classiques et les contrats intérims en CDI,  de permettre aux contrats de professionnalisation et d’apprentissage  de déboucher sur un CDI).
2. La mise en place d’un départ  en retraite anticipé à 55 ans pour les travaux pénibles
          (travail posté, handicapé, accidenté du travail et maladies professionnelles).
3    La mise en place d’un temps partiel de fin de carrière, 3 ans avant le départ en retraite.
4.  L’attribution d’augmentations générales et la reconnaissance des compétences.
 
On peut signer la pétition : ICI