Souscription du NPA. Pour que l'anticapitalisme ait les moyens de sa politique en faveur des exploités !

  
 Campagne financière : maintenant ou jamais !

Publié dans : Hebdo L'Anticapitaliste - 213 (17/10/2013)
 
impots-2011.jpg
 La campagne financière du NPA pour récolter un million d’euros est lancée depuis juillet dernier. Le NPA ne bénéficie ni de sinécures au sein des institutions, de la haute administration ou des multinationales, ni de l’aide de l’État. Il ne peut compter que sur ses capacités à trouver lui-même cette somme.

Mais ce n’est pas une mince affaire, un million ! Cela demande une forte mobilisation de tous les militantEs du NPA pour convaincre le plus largement possible que donner de l’argent à une organisation anticapitaliste, ce n’est pas à fonds perdus mais que, bien au contraire, cela est un vrai investissement... pour l’avenir des idées d’émancipation sociale.

Lors des deux dernières semaines qui viennent de s’écouler, avec le NPA, on a pu crier notre colère face au drame de Lampedusa et dénoncer les barbelés des frontières du capitalisme. On a aussi serré les dents et lâché notre dépit face au score du FN à Brignoles car un élu du Front national, c’est forcément une mauvaise nouvelle pour l’ensemble du monde du travail. Un de nos porte-parole s’est pris des coups lors d’une manif contre des patrons-voyous qui, comme dans ce Leclerc de Bordeaux, osent licencier une salariée de 62 ans parce qu’elle aurait mangé une fraise prise dans le rayon ! Le NPA a également été présent dans les grèves et les manifestations pour le retrait du projet de loi sur les retraites. Car cette société-là, ce gouvernement-là on n’en veut pas ! Alors pour qu’on puisse le dire haut et fort, l’écrire, l’imprimer, le coller sur les murs, on a besoin d’argent. Plus que jamais.

Réussir la première étape

Le 30 octobre, ce n’est pas encore tout de suite mais ça approche malgré tout. Il nous reste encore trois semaines pour atteindre l’objectif que nous nous sommes fixé, à savoir collecter les 200 000 premiers euros qui vont nous emmener vers le million. Car il s’agit bien de réussir cet objectif final et c’est pour cela qu’on a besoin d’une belle victoire d’étape.

Alors, il faut y aller vraiment désormais car on est encore trop loin du compte. On a bien discuté dans les comités du parti, on a bien échangé des arguments lors de nos assemblées générales, on a parfois émis des doutes et on s’est posé bien des questions... Mais maintenant, en avant ! Sinon, « ça va pas être possible ».

Certes, c’est une étape difficile, c’est la pente un peu raide des premiers cols et on a encore les mollets un peu faibles et le souffle pas très sûr quand il faut aller frapper aux portes et aux porte-monnaie. Mais quand on commence par les camarades, les amiEs les plus proches, on est rassurés, ça donne et bien plus facilement qu’on ne le craignait. Les apparitions publiques du parti menées dans l’Eure, la Franche-Comté ou ailleurs pour récolter des sous doivent nous donner confiance. Mais bien sûr, si on n’essaie pas, il n’y a pas trop de raison que ça tombe du ciel ! Alors n’attendons plus pour nous donner les moyens de notre politique !

Pour plus d’informations, pour nous aider : http ://npa2009.org/souscription 





A lire aussi

Le NPA 34 au PG : "vous nous tendez la main pour les municipales, nous répondons d'accord..." 

"... sur la base d'une opposition totale à la politique gouvernementale !"
 Vous avez dit "gauche" ?


Nos dossiers


NPA 34, NPA