À la Une...

Montpellier. Elections municipales: "à vos marques, prêts, les sondages sont de la partie" !


POINT DE VUE

Une liste PG-NPA à 10 % et qualifiée pour le deuxième tour ?

10% pour PG-NPA, voilà une des données qui ressortent d'une enquête sur l'élection de Montpellier, sondage à l'appui, publiée par Libération. Bon, disons-le tout de suite, au NPA, les sondages, on les lit et on rigole un bon coup. Y compris quand ils nous sont (relativement) favorables car, même sous l'égide austère d'un Observatoire du Changement Politique et d'un pompeusement dénommé Institut PollingVox emmenés par le directeur de celui-ci et un professeur de Sciences Politiques pour de vrai, aller sonder les gens (603 personnes pour environ 140 000 inscrits !), à quatre mois des élections, sur des listes pas ou à peine constituées, sans qu'aucune confrontation politique sur programmes ne soit vraiment lancée, nous semble, pardon d'être un peu rude, pas sérieux.

Mais allons, faisons bonne figure, et jouons quelques minutes à accepter l'augure, tout en gardant les pieds sur terre : que, comme le dit ce sondage, la gauche, toutes listes confondues, reste majoritaire à 62% au bout des 6 ans de mandature (avec certes un recul de trois points) est une hypothèse à envisager d'autant plus aisément qu'elle intègrerait une forte érosion du vote PS (moins 16 points à 31%), comme conséquence des politiques nationales et locales menées, et donc une redistribution des forces au profit d'EELV, du dissident Saurel et d'une liste PG-NPA, chacune tournant autour des 10 % (et donc pouvant a priori se maintenir au second tour). 


Pour nous, la seule chose qui, dans un tel exercice sondagier, puisse servir l'objectif que nous nous donnons, la construction d'une opposition de gauche aux Mandroux, Moure, Saurel ou Hollande-Ayrault-Valls (et leurs cautions de gauche Taubira ou Duflot), c'est de nous poser le défi de déjouer les calculs politiciens : car, tout de même, alors que, comme nous l'avons écrit à maintes reprises sur ce blog, nous sommes en discussion avancée avec le PG pour établir une liste se posant en alternative au PS et en rejet de la droite et de l'extrême droite, il serait incongru de se prêter au jeu de vouloir (pur cas d'école à première vue mais bon...) regrouper NPA, PG, Saurel le dissident du PS (prêt à assumer son exclusion) et EELV pour, chiffres de ce sondage à l'appui, se prendre à rêver que "nous" pourrions faire jeu égal à 31 % avec le PS et même, poussons allègrement le bouchon, le devancer en le posant devant l'obligation tragicomique de devoir ... faire une fusion technique avec nous, voire, rêvons un peu plus encore, de se désister en notre faveur !

Pardon (bis) de sembler délirer, disons seulement qu'en radicalisant de façon improbable ce qu'un sondage a, par nature, de fortement aléatoire, nous pouvons interroger, et peut-être prévenir, le bal des petites manoeuvres dont se délecte le mundillo de la Comédie et les gazetiers affûtés. Tiens, prenons L'Agglorieuse, ce décidément bien informé canard abonné à voler dans les plumes des accros au pouvoir. On lit dans sa dernière livraison ces quelques lignes révélatrices d'une conception de la politique totalement étrangère à ce que promeut le NPA :


Pour s'opposer au fossoyeur du retour en régie publique de l'eau qu'est Moure, il faudrait donc se retrouver autour d'une table d'exploration des possibilités de monter une liste commune avec les bébés-Frêche ... politiquement défraîchis (Mandroux) ou frais gardons du carriérisme socialo-politicard (Saurel et Delafosse) avec, dans leur sillage, les suivistes communistes de toujours, les chevaux de retour du radicalisme, les vibrionnants écolos jamais remis de ne pas avoir pu intégrer l'équipe de bras cassés de la mairie ? A y être, pourquoi ne pas avoir mis la cerise centriste (Dufour) sur ce gâteau des petits arrangements qui font si bien les affaires d'un FN surfant sur le bon vieux "tous pourris" ? 

On l'aura compris, c'est à nos camarades du PG que j'adresse un moliéresque mais sobre "Mais qu'alliez-vous faire, sans le NPA (et pour cause !), dans cette galère" en bande ou en tête-à-tête (1) ? Galère réunissant tous ceux que, dans les attendus de nos discussions sur l'unité aux municipales, nous convenions ensemble de pointer comme des obstacles à la construction d'une opposition au gouvernement et à ses représentants locaux. Cette opposition, cela semblait acquis entre nous, tourne (devrait tourner) nécessairement le dos aux bricolages dont ceux-ci se repaissent à l'infini (entre eux dans le PS et avec de potentiels alliés) et que les sondages encouragent en propageant l'idée qu'ils sont LA politique! Jusqu'à en écoeurer des millions de femmes et d'hommes accablés par les retombées d'une crise qu'au PS on gère, toujours mieux que la droite ne faisait, au profit des détenteurs du capital et au prix assumé d'une impopularité record ! 

L'alternative politique, ce point aveugle des sondages les plus sophistiqués, se prépare, selon le NPA, en déclarant solennellement son opposition dès maintenant à Moure, Saurel, Mandroux, Delafosse, etc. et en rejetant tout aussi solennellement l'alignement maintenu sur cette gauche de droite des communistes regroupés autour du boss Passet qui se revendique toujours du Front de Gauche ! C'est ce qui se dégageait de nos dernières rencontres avec le PG et qui serait à la hauteur, pour ne prendre que cet exemple, de la lutte acharnée que mènent les Sanofi pour leurs emplois et une autre politique de la santé que celle que soutient le gouvernement en complicité avec le patronat (le patron de Sanofi est désormais béat d'admiration pour Montebourg !). C'est ce que nous espérons toujours confirmer prochainement avec le PG ...

Antoine (co-animateur du blog) 

(1) Voilà aussi ce que nous lisions récemment dans L'Hérault du jour. Il est question dans cet article de Philippe Saurel, dont on n'oublie pas qu'il est un des plus proches de Valls et dont la carrière politique est étroitement liée à Frêche et à Mandroux :

 


A lire aussi





NPA 34, NPA

Consultez les articles par rubrique

LUTTES SOCIALES
FÉMINISME
ANTIRACISME ANTIFASCISME
>


SOLIDARITÉ MIGRANTS
ÉCOLOGIE
JEUNESSE ENSEIGNEMENT


POLITIQUE LOCALE
DÉBATS
POLITIQUE NATIONALE


INTERNATIONAL
RÉPRESSION
NPA