Montpellier. Parc Montcalm : des divergences entre quartiers sur le passage du tram ?


Pourquoi ne pas engager des discussions entre quartiers ?


L'Hérault du jour du 9 novembre 2013



 Commentaire du NPA 34

Ayant donné notre appui, depuis le début, à la défense de l'intégrité du Parc Montcalm (voir ci-dessous), nous nous permettons d'indiquer qu'il est important que soient levés au maximum tous les malentendus ou divergences entre quartiers. Il en va de la démocratie locale que nous concevons à la fois comme reposant sur des délibérations internes à un quartier donné mais sans jamais que ces délibérations fassent abstraction, exposant ainsi à du conflit, de ce que pensent et font les autres quartiers, avoisinants ou plus lointains. La démocratie locale doit tendre à éviter l'éclatement des quartiers et à favoriser au maximum la compréhension, les accommodements et les convergences ou complémentarités entre eux. Rien ne vaut, chaque fois que nécessaire, le tête-à-tête inter-quartiers sans intromission d'instances extérieures, y compris d'élus municipaux dont le rôle doit se cantonner à être les interlocuteurs des porteurs des accords entre les quartiers et à négocier avec eux les mesures à prendre.  Voilà ce qu'il nous paraît, au NPA 34, souhaitable d'envisager pour sortir du différend actuel autour du Parc Montcalm et pour, par là, éviter l'instrumentalisation des divisions entre quartiers par ce que la politique locale compte comme grands manoeuvriers politiciens particulièrement à l'affût dans la perspective des prochaines élections municipales.

A lire aussi

Montpellier. La fausse alternative : préservation d'espaces verts contre construction de logements sociaux





NPA 34, NPA