Revue de presse du web : toujours avec la Bretagne à la Une...


 10 jours après les manifestations de Quimper et de Carhaix...


 Site national du NPA

 Revue de presse web n°3 – 11 novembre 2013

10 jours après les manifestations de Quimper et de Carhaix, les mobilisations qui secouent la Bretagne (et le gouvernement) continuent de faire débat. On signalera ici l’intéressante contribution de Philippe Marlière sur son blog Mediapart, qui dénonce la « hargne jacobine très 3ème République [qui] s'est abattue contre les Bretons, dont on a naturalisé les caractéristiques les plus stéréotypées » et propose une lecture complexe et nuancée du mouvement des « bonnets rouges ». Même si celui-ci « est politiquement ambivalent et comporte des zones d’ombres importantes », il n’en demeure pas moins, selon P. Marlière, que « la gauche de transformation sociale serait bien avisée de l’aborder sans apriori idéologique ».

Un autre mouvement, fort différent, n’a pas eu, jusqu’à présent, d’écho médiatique aussi important que celui des « bonnets rouges ». Il s’agit de la mobilisation des agents de l’inspection du travail, confrontés à une réforme proposée par Michel Sapin mais directement inspirée des projets de l’UMP. « Le gouvernement veut-il que l’inspection du travail soit plus sympa avec le patronat ? » : telle est la question (faussement naïve) posée, sur le site Basta !, par Ludo Simbille, dans un article fourni qui permet de mieux comprendre la situation des inspecteurs et contrôleurs du travail, les dangers de la réforme envisagée par Michel Sapin (qui serait présentée en janvier 2014), et les ressorts actuels de la mobilisation.
 
À signaler au passage, également sur le site Basta !, une interview de la sociologue Monique Pinçon-Charlot à propos de son ouvrage La violence des riches (coécrit avec Michel Pinçon). « Pour Monique Pinçon-Charlot, les riches font subir au reste de la société une violence inouïe. Une violence banalisée grâce à un renversement du langage : les riches seraient des victimes, menacées par l’avidité du peuple. Elle dénonce un processus de déshumanisation, une logique de prédation, une caste qui casse le reste de la société ». À lire absolument pour mieux comprendre les moyens par lesquels les riches, avec la complicité du gouvernement Ayrault, maintiennent leur domination sur l’immense majorité de la population.

Une « violence des riches » qui s’incarne par exemple aujourd’hui, au niveau européen, par des politiques de criminalisation toujours accrue de la misère et de la pauvreté. Sur le site Myeurop, Ludovic Clerima dresse un état des lieux effrayant des diverses législations européennes. Hongrie, Suède, France, Espagne… On apprendra ainsi, entre autres, que « dès 2014, la municipalité de Madrid dressera des procès-verbaux à tous les sans-abris de 750 euros selon El Pais. Les amendes pourront atteindre les 1500 euros si le mendiant tente de nettoyer la vitre d’un automobiliste. Et 3000 euros s'il sollicite la générosité des passants accompagnés d’un enfant ». Consternant.

Une « violence des riches » qui s’est également exprimée, une fois de plus, en Grèce, avec la fermeture manu militari des locaux de l’ERT (audiovisuel public) au sein desquels les journalistes continuaient de diffuser des programmes malgré la fermeture ordonnée par les autorités. Pour en savoir plus, on se reportera à l’article de Panatis Grigoriou sur son excellent blog Greek crisis, dans lequel il revient sur les dernières heures de l’ERT. « Peu avant le grand silence, la voix du dernier journaliste, Nikos Tsimbidas lançait un appel alors émouvant au soutien populaire : “Dorénavant, depuis ces micros vous n'entendrez plus la voix libre des journalistes de la seule radiotélévision publique, bonjour à la Grèce du XXIème siècle... des années 1930 et du Moyen âge... c’est la fin” ». L’Europe des marchés n’aime pas la démocratie.

Et la Chine aime l’économie de marché ! Sur son blog hébergé par Le Monde Diplomatique, Martine Bulard nous rappelle en effet, à l’occasion de la réunion du IIIème plénum du 18ème Comité central du Parti Communiste chinois (du 9 au 12 novembre), les débats en cours dans les instances du PC et les projets de sa direction. On découvrira que les deux cent cinq membres du comité central ont reçu des documents de travail expliquant que l’objectif du pouvoir chinois est de « développer l’économie de marché, les politiques démocratiques, une société harmonieuse et une civilisation écologique ». Ça promet.
________

Références :

Il y a du rouge sur les bonnets rouges - Philippe Marlière (blog Mediapart)
http://blogs.mediapart.fr/blog/philippe-marliere/071113/il-y-du-rouge-sur-les-bonnets-rouges


Le gouvernement veut-il que l’inspection du travail soit plus sympa avec le patronat ? - Ludo Sibille (Basta)http://www.bastamag.net/article3456.html

« La violence des riches atteint les gens au plus profond de leur esprit et de leur corps » - Monique Pinçon-Charlot (Basta)http://www.bastamag.net/article3432.html

La pauvreté devient un crime en Europe - Ludovic Clerima (Myeurop)http://fr.myeurop.info/2013/11/08/la-pauvret-devient-un-crime-en-europe-12539

ERT la deuxième mort - Panagiotis Grigoriou (Greek crisis)http://www.greekcrisis.fr/2013/11/Fr0294.html

Le grand écart de la Chine - Martine Bulard (blog du Diplo)http://blog.mondediplo.net/2013-11-08-Le-grand-ecart-de-la-Chine

A lire aussi
  


 


 NPA 34, NPA