Mobilisons-nous !

Vendredi 30 juin
-à partir de 18h-
Appel à Résistance 34
Réoccupation de l'Esplanade et de la Place de la Comédie.
-Montpellier
-
Ateliers débats thématiques et réflexion sur les modes d'action.
Cliquez sur l'image


mercredi 17 septembre 2014

Catalunya. 11 septembre, mobilisation exceptionnelle pour la Diada, la fête nationale catalane


 Le défi des anticapitalistes : l'articulation de la revendication nationale aux revendications sociales !


Pour la troisième année consécutive, la mobilisation du peuple de Catalogne pour le droit de décider a été extraordinairement massive et a dépassé celle de l’année précédente. Pas besoin de s’aventurer sur les chiffres, il suffit de regarder les photos et vidéos pour s’assurer que la manifestation du 11 septembre (11S) était une des plus importantes en Europe et dans le monde. Les prédictions que le scandale Pujol (voir note) pourrait affaiblir la capacité de mobilisation ont été réfutées par la réalité. Dans son discours à la fin de l’énorme manifestation en forme de « V » la présidente de l’Assemblée Nationale Catalane (ANC), Carme Forcadell, a exprimé correctement le sentiment de la plupart des participants : « Nous n’avons pas fait tout ce chemin pour revenir en arrière et nous replier » ; « Monsieur le Président, installez les urnes ! »

C’est la grande question : installer ou non les urnes [pour faire le référendum] si la Cour constitutionnelle (TC) suspend l’appel à consultation. La réponse des manifestants le 11S a été claire. Mais cela ne signifie pas automatiquement qu’elle sera entendue. Des forces économiques, politiques et médiatiques très puissantes sont contre. Il y aura une bataille pour l’opinion publique et pour influencer les institutions et les personnes qui doivent prendre la décision. Et, quelle que soit la décision prise, elle y aura de lourdes conséquences dans les années à venir. Les prochaines semaines seront donc décisives. Cliquer ici

Note du blog NPA 34 : dans l'article ci-dessus il est évoqué le "Parlement". Il s'agit en fait du Parlament catalan, qui siège à Barcelone, et non du Parlamento de l'Etat espagnol, qui évidemment se réunit à Madrid. Ces deux parlements, on l'aura compris, ne défendent pas les mêmes logiques politiques.

A lire aussi

Et aussi


Et encore

 Dans un article publié dans le numéro d’avril-mai de la revue Radical Philosophy, l’historien marxiste écossais Neil Davidson, dont nous avons reproduit une interview récente, examine le bien-fondé des principaux arguments avancés dans le débat et explique pour quelles raisons il votera « Oui ». Cliquer ici

Nos dossiers