vendredi 12 septembre 2014

Dérèglement climatique. "40 % des émissions des gaz à effet de serre proviennent de l’agriculture industrielle mondialisée"

  
"Les biens communs partout doivent devenir le plus grand dénominateur commun, à la place de la maximisation des profits pour une minorité"

Crise climatique, OGM, agrobusiness : les entreprises font la loi et il faut exiger qu’elles rendent des comptes, plaide Vandana Shiva, intellectuelle et militante écologiste. […]

Figure de proue de l’opposition aux OGM, défenseuse de longue date de l’agriculture biologique et de l’importance de la biodiversité, Vandana Shiva est sans doute l’une des militantes écologistes les plus connues dans le monde aujourd’hui. Physicienne de formation, écoféministe revendiquée, elle a créé en Inde un centre de recherche et de formation sur la biodiversité et l’agroécologie, Navdanya, qui a constitué au fil des ans tout un réseau de conservation et de distribution de semences, en dehors du marché des multinationales agroalimentaires. Le libre accès aux semences est au cœur de la campagne qu’elle porte ces temps-ci : « Seed freedom ».

Alors que les opposants à l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes se rassemblent les 5 et 6 juillet autour de la défense des terres agricoles, Vandana Shiva offre une lecture radicale des liens méconnus entre OGM, son combat historique, le climat et la critique de l’agrobusiness. Cliquer ici

 A lire aussi

 




NPA 34, NPA