BDS. Plainte du PS 34 : solidaires de Manu...


 Nous continuons à clamer haut et fort que F. Hollande, Valls, Cazeneuve et le PS ont les mains tachées du sang versé par Israël dont ils ont soutenu l’agression contre Gaza et qu’ils continuent de soutenir activement (BDS 34)


Jeudi 2 octobre à 14h30 Manu, militant du Comité BDS France ayant participé le 30 juillet 2014 à l’occupation des locaux du Parti Socialiste était convoqué au commissariat central de Montpellier suite à la plainte du Parti Socialiste de l’Hérault. Nous étions une quarantaine à l’accompagner Manu pour lui témoigner notre soutien et réaffirmer notre implication dans cette occupation que nous revendiquons et dont nous sommes fiers. 

NOUS VOUS DEMANDONS DONC DE RESTER MOBILISÉS SUR CETTE AFFAIRE CAR RIEN N’EST RÉGLÉ POUR LE MOMENT !!

Manu est sorti en nous disant qu’il allait passer en "médiation pénale"  où semble t-il il sera confronté à un représentant du PS en présence d’un médiateur. Cliquer ici




Photos NPA 34

 

 Ses serviteurs socialistes en France traquent toujours les militants de la solidarité !


Le NPA 34 s'associe à cet appel (voir son communiqué ci-dessous)

 Mercredi 30 juillet en fin de matinée, à l’appel du Comité BDS France34 et du MIB34, 35 personnes ont occupé pendant près de deux heures les locaux de la Fédération du Parti Socialiste de l’Hérault. Le but était de protester contre les positions prises au plus haut niveau par le gouvernement socialiste et le chef de l’Etat :

- De soutien total à l’agression israélienne contre la population de la Bande de Gaza et au gouvernement d’extrême droite de B. Netanyhaou.

- D’interdiction de deux manifestations à Paris et de la criminalisation du mouvement de solidarité à la Palestine en le qualifiant d’antisémite.


Le PS 34 a envoyé la police pour évacuer les manifestants et a déposé une plainte nominative contre J.L. Moragues.

Plus de cent personnes se sont rassemblées devant le commissariat pour protester contre l’audition de JL. Moragues le 18 août 2014. Usant d’une procédure rapide le procureur a décidé à la fin de l’audition de ne pas poursuivre J.L. Moragues mais il réclame 1959,04 € correspondant au devis présenté par le PS 34.
 
LES POURSUITES CONTINUENT

Plus de 20 jours après l’audition de J.L. Moragues, Manuel Roque (Manu), 25 ans, CAP d’hôtellerie, qui vient de s’installer à Montpellier et en recherche d’emploi, reçoit une convocation au commissariat central de Montpellier pour sa participation à l’action du 30 juillet. Aucun motif n’est mentionné.

Nous dénonçons l’acharnement conjoints du PS et de l’Etat français à poursuivre des citoyens qui n’ont fait qu’user de leur droit d’expression pour dénoncer la politique criminelle de l’état d’Israël des dizaines de fois épinglé par l’ONU pour violation du droit international et des droits humains.

Israël viole le droit et commet des crimes de guerre, le gouvernement français soutien cette politique criminelle et en violation du droit et c’est un jeune de 25 ans, en recherche d’emploi, que l’on inquiète et que l’on va peut-être poursuivre et sanctionner pour avoir voulu dénoncer avec d’autres ces crimes et cette complicité. C’est le monde à l’envers !

Manu est un jeune militant très actif et très apprécié dans le comité, c’est sans doute une bonne raison pour l’inquiéter.

Nous affirmons notre soutien total à Manuel Roque (Manu) que nous accompagnerons le jeudi 2 octobre à 14h au Commissariat Central et dans toutes les suites éventuelles à cette audition.

Montpellier le 24 septembre 2014

Comité BDS France 34 et MIB 34

Communiqué 

Stop à la répression du mouvement de solidarité avec la Palestine ! Arrêt des poursuites !

Suite à l’occupation symbolique  par 35 personnes du local du PS 34 le 30 juillet dernier, à l’appel de BDS 34 et du MIB 34, c’est,  après José Luis Moraguès, contre qui les poursuites ont été abandonnées, au tour d’un autre militant du comité BDS 34, Manuel Roque, d’être convoqué au commissariat central de Montpellier.

Le NPA 34 apporte tout son soutien à Manuel. Il s’associe à l’appel lancé par le comité BDS 34 et le MIB 34 et sera présent le jeudi 2 octobre à 14h30 devant le commissariat.

Le PS ici à Montpellier et ailleurs le gouvernement Hollande-Valls cherchent à criminaliser le mouvement de soutien au peuple palestinien : convocation, inculpation, procès pour actions de la campagne BDS, ou, comme pour notre camarade Alain Pojolat,  procès le 22 octobre pour avoir déposé au nom de plusieurs organisations le parcours de manifestations par la suite interdites.

Malgré la répression notre détermination reste intacte pour exiger la levée du blocus de Gaza ! Nous continuerons à manifester  et à participer à la campagne BDS. 

Note : le NPA demande l'abrogation de la circulaire Alliot-Marie de 2010 qui réclame que soient systématiquement poursuivis les auteurs d'appels au boycott contre Israël. Plus d'infos sur le site de la LDH Toulon

A lire aussi

Le 26 août dernier, la résistance palestinienne et le gouvernement israélien ont conclu un cessez-le-feu après 51 jours de bombardements de Gaza, territoire palestinien sous blocus, provoquant plus de 2 000 morts, 10 000 blessés et pas loin d’un demi-million de déplacés. Malheureusement, si ce cessez-le-feu traduit une défaite militaire et politique pour Israël que les sondages sur la popularité de Netanyahou ont très bien montré, il ne traduit en rien un espoir d’amélioration des conditions de vie des Palestiniens et de la reconnaissance de leurs droits. Cliquer ici

Nous avons appris, hier soir, avec stupéfaction l'intention de l'Université Paris 1 d'interdire le meeting de solidarité avec le peuple palestinien prévu à Paris 1, sur le site Pierre Mendès France (90 rue de Tolbiac) pour ce jeudi 25 septembre à 18h30. 
 
Cette décision intervient alors qu'une autorisation avait été délivrée selon les procédures normales dès le 8 septembre dernier. Elle s'inscrit dans la continuité de la répression contre le mouvement de solidarité avec la résistance palestinienne, que ce soit contre les militants de BDS, les tentatives d'interdiction de manifestations ou la mise en accusation de nombreux militant-e-s, dont notre camarade Alain Pojolat.  Cliquer ici

 Dernière minute (à 19 h 50)

La réunion publique Palestine prévue à Tolbiac se tient malgré l'interdiction de la direction de l'Université (Julien Salingue sur Facebook).


Dès le 9 juillet, François Hollande donnait le ton. Dans un entretien avec Netanyahou, il lui apportait sa solidarité, condamnant la résistance palestinienne et lui donnant carte blanche pour ce qui allait être un massacre : « il appartient au gouvernement israélien de prendre toutes les mesures pour protéger sa population... ». « Toutes les mesures » furent bien prises par l’armée sioniste, et on connaît aujourd’hui le bilan catastrophique sur le plan humain et matériel. Mais la complicité du président français ne s’est pas arrêtée pas à cette odieuse déclaration... Cliquer ici

Pétition

Premières signatures:

Gérard Delteil, écrivain
Serge Quadruppani, écrivain
Gilles Perrault, écrivain
Maurice Rajfus, écrivain et journaliste
Olivier Favier, Journaliste, auteur, traducteur
Yves Pagès, écrivain, éditeur
José Reynès, cinéaste
François Ruffin, journaliste
Florence Rigollet, comédienne
Pierre Carles, cinéaste...

Cliquer ici


Et aussi


Nos dossiers

C'était en novembre 2013 : lire ici

NPA 34, NPA