Mobilisons-nous !
Lundi 19 juin
-à 19h-
Place de La Comédie
-Montpellier-
Rassemblement/Manifestation

CONTRE MACRON ET SES ORDONNANCES
Samedi 24 juin
-à 14h30-
Jardins du Peyrou
-Montpellier
-
MANIFESTATION :
ACCUEIL DE TOUT-ES LES RÉFUGIÉ-ES
Samedi 24 juin
-à 16h-
Place de La Comédie
-Montpellier
-
RASSEMBLEMENT
puis à 17h30 : MANIFESTATION
STOP COLONISATION JÉRUSALEM

lundi 22 septembre 2014

Rentrée universitaire. Un droit aux études malmené par la vie chère et le recours aux petits boulots...


 "Un étudiant salarié augmente son risque d'échec de 50 %"

 

22 septembre 2014


Commencer une année universitaire coûte cher. Un budget en augmentation de 1,87 % à Montpellier, en dessous de la moyenne nationale.

Le coût de la rentrée universitaire 2014-2015 est en augmentation. De 2 % en province, selon l'Unef, première organisation étudiante de France et de 1,5 % (2 413,54 €) selon la Fédération des associations générales étudiantes (Fage). À Montpellier, c'est l'Association des étudiants de Montpellier III (Adem 3) qui a révélé son "indicateur du coût de la rentrée", pour la deuxième année consécutive.

Montpellier reste une ville chère

Avec un constat "amer" de sa nouvelle présidente, Maïlys Polo Calvo : "Ce mois de septembre est une nouvelle fois synonyme de sacrifices pour les étudiants et pour leurs familles (...). Malgré tout, nous sommes la seule ville étudiante de France à voir le budget étudiant des transports en baisse", grâce à - 20 % pour l'abonnement annuel jeune. Montpellier, épinglée en 2013 comme la ville la plus chère pour les étudiants, enregistre une hausse à peine inférieure à la moyenne en province : + 1,87 % (soit 2 365,70 €) pour ce mois de septembre 2014. Cliquer ici

Tableaux tirés de cet article


A lire aussi


La réponse à l'Adem, qui a réalisé l'étude présentée par Midi Libre, par la liste soutenue par le NPA 34 à la dernière municipale


Et aussi




NPA 34, NPA