Mobilisons-nous !

Vendredi 30 juin
-à partir de 18h-
Appel à Résistance 34
Réoccupation de l'Esplanade et de la Place de la Comédie.
-Montpellier
-
Ateliers débats thématiques et réflexion sur les modes d'action.
Cliquez sur l'image


vendredi 14 novembre 2014

Il a vécu un temps à Nîmes et à Montpellier. Parcours hors normes d'un homme de chiffres (et d'espace)...


 .. qui a été un homme de convictions et d'engagement... En délicatesse avec l'air du temps...

MATHÉMATIQUES

Ce mathématicien hors norme et fondateur de l'écologie radicale est décédé jeudi dans l'Ariège, où il avait choisi de se retirer seul.

 

Alexandre Grothendieck est mort jeudi matin à l’hôpital de Saint-Girons (Ariège), à l’âge de 86 ans. Un nom trop compliqué à mémoriser et une volonté maintes fois affirmée de s’effacer, d’effacer sa vie et son œuvre, font que cette mort aurait dû passer inaperçue. Mais l’homme est trop grand et le mathématicien trop important pour que cet effacement soit total. A Sivens, les zadistes n’ont sans doute jamais entendu parler de cet homme qui a ouvert une brèche politique, après avoir reconstruit les maths d’après Euclide.

Né en 1928, à Berlin, d’un père Juif, anarchiste russe, Alexandre Shapiro, et d’une mère socialiste révolutionnaire, Hanka Grothendieck, le petit Alexandre aura eu une vie dont on peine à croire à la réalité tant elle a été incroyable. Quand il a cinq ans, en 1933, Adolf Hitler accède au pouvoir et ses parents quittent l’Allemagne pour venir en France, avant de passer en Espagne pour se battre aux côtés des Républicains espagnols. Lui se retrouve chez un pasteur qui accepte de l’héberger sans réclamer de pension. Six ans plus tard, au printemps 1939, la guerre d’Espagne s’achève, le couple retrouve son fils à Nîmes. Cliquer ici



A lire aussi

Les non-spécialistes peuvent sauter les pages dédiées aux calculs et découvertes mathématiques...


 Notre dossier


 NPA 34, NPA