Montpellier. Roms inondés, mairie opposée à les reloger..mairie déboutée...


Saurel, ce maire qui, face à des sinistrés, craint qu'ils n'abusent du relogement ! Frêcho-vallsien un jour, de droite toujours...

La décision du tribunal administratif de procéder au relogement d'urgence des familles de Roms dont le campement avait été inondé était contestée par la mairie. Le conseil d'Etat rejette le recours de la Ville. 

Le conseil d'Etat a rejeté, ce mardi, les recours formés par la Ville contre les décisions du tribunal administratif qui lui enjoignaient de reloger les sinistrés roms du rond-point de Lavérune. Ces familles avaient vu leur campement totalement submergé par la crue de la Mosson, au début du mois d'octobre. 


C'est par le biais de la justice, en saisissant le juge des référés du tribunal administratif qu'un collectif de soutien, représenté par maître Sophie Mazas, avait obtenu leur relogement provisoire. Dans son ordonnance, le juge avait enjoint l'Etat de trouver une solution pour les quatre familles, "si besoin" en sollicitant le Département de l'Hérault et la Ville de Montpellier. Cliquer ici

 A lire aussi


Et aussi

La politique et les actes de Philippe Saurel, pour l’instant très marqués à droite, ne semblent pas gêner pour autant les conseillers municipaux de la majorité comme par exemple Isabelle Marsala qui était présentée par Philippe Saurel pendant la campagne comme « Front de gauche » [clssée officiellement DVG comme Saurel !].

Cliquer ici (article de Montpellier journal, réservé aux abonnés)


Pour l’instant, la politique de l’équipe Saurel étant considérée par Montpellier journal comme une politique de droite, le choix a été fait d’accoler la mention « divers droite » à Philippe Saurel. Et nous continuerons.
 Cliquer ici (idem)
 
 

A l'unisson sur tant de choses...



Cherchez l'erreur (vous avez dit erreur ?)...







NPA 34, NPA