Agglo de Montpellier. Eau secours ! Pas d'eau du Rhône à table !



Lettre ouverte d'Eau Secours 34 aux élus de Montpellier Agglomération


                                                  Monsieur le Président, Madame, Monsieur, 
                

Lors de la réunion du conseil d'Agglo du 18 décembre vous vous prononcerez sur l'exploitation de la source du Lez. Par ailleurs, le schéma directeur d'alimentation en eau potable prévoit la construction d'une usine de potabilisation de l'eau du Rhône à Valedeau. Cette usine va coûter dans les 75 millions d'euros. Les analyses de l’eau du Rhône ont révélé des taux importants de métaux lourds et de pesticides, la présence de résidus médicamenteux et de nanoparticules n’est pas contrôlée. L’eau de bonne qualité, qui nous alimente à partir de la source du Lez sera mélangée avec celle du Rhône qui est classée comme tout juste  potabilisable. 

Il est possible d'éviter la construction de cette usine en réduisant les pertes entre la source et le robinet, il y a aujourd'hui 26% de perte soit plus de 8 millions de m3 par an.
                   
L'économie de consommation est déjà réelle et peut encore s'améliorer. Pour Montpellier-Juvignac, entre 2009 et 2013 le volume distribué est passé de 30.301.000 à 28.145.000  m3 en 2013 alors que la population a progressé de 7.596 habitants ( Rapport du délégataire 2013).

En 2013 aucune eau du bas-Rhône n'a été injectée dans la station de potabilisation Arago.  
          
Concernant l'exploitation actuelle, l'étude du BRGM en date du 22 mai 2014 commandée par l'Agglo constate page 7 : «  un recours à la ressource BRL d'appoint faible, entre 0,6 et 2% des besoins en production du système Lez (environ 340 000 habitants)». On lit dans Synthèse et Conclusion de l'étude page19 :  «  Les résultats des simulations montrent que l’aquifère du Lez serait capable de soutenir un débit d’exploitation supérieur à l’actuel, un recours à la ressource de substitution (BRL,…) resterait ponctuellement nécessaire. »  
        
Il faut réserver l’eau de la source du Lez à la consommation humaine directe et développer des réserves d’eau notamment par stockage des eaux fluviales lors des périodes de pluie et de crues des rivières pour les besoins secondaires de lavage des rues, arrosages des jardins, irrigation.
            
A investir 75 Millions d’euros il serait plus avisé de les investir dans la construction de réservoirs et de réseaux secondaires d’eau brutes à partir de ces ressources saisonnières. Ce faisant on pourrait ainsi du même coup améliorer la lutte préventive contre les inondations et donner un coup de fouet à la relance d’une agriculture de proximité à l’échelle de la « métropole ». Avec de la meilleure eau que celle du Rhône!  
                                   
Aussi, Eau Secours 34 vous demande d'agir afin que soit abandonnée la construction de l'usine de potabilisation de l'eau du Rhône envisagée à Valedeau.   
             
En attendant que notre demande soit prise en compte, nous vous prions Madame, Monsieur de recevoir nos salutations associatives.

 Eau Secours 34, le mercredi 17 décembre 2014

                           email : eau34@orange.fr

 A lire aussi

Cliquer ici

Et aussi

 Cliquer ici

Et encore

Le récent rapport de PSIRU, TNI et l’Observatoire des multinationales faisant un état des lieux de la remunicipalisation de l’eau dans le monde donne une vision partielle et déformée de la privatisation et de la marchandisation de l’eau.

[…] Le nombre de remunicipalisations à un instant t n’est pas la bonne unité de mesure de la remunicipalisation. Par exemple, 17 DSP de l’agglomération de Montpellier viennent d’être remplacées par 1 régie publique pour l’eau et 3 DSP pour l’assainissement. Une moins mauvaise unité de mesure aurait été le nombre d’usagers desservis en gestion publique à un instant t. C’est cette unité que privilégie France Eau Publique.

[…] En se focalisant sur la gestion publique/privée des services d’eau potable, le rapport passe complètement à côté de l’OPA massive des entreprises privées sur la gestion intégrée de l’eau, c’est à dire sur le « grand cycle » de l’eau. Cliquer ici


NPA 34, NPA