dimanche 28 décembre 2014

Extrême-droite. L'arbrisseau facho déplaisant au FN qui cache la forêt de ses compromissions avec les durs du facholand... !


  Roudier est une exotique et anecdotique image d'Epinal du fascisme, l'essentiel se trouve derrière l'image...


L'extrême droite radicale part à l'assaut du SIEL. Souveraineté, indépendance et libertés, petit parti associé au Front national, est l'objet des convoitises de Richard Roudier et de son parti de la Ligue du Midi. M. Roudier a en effet adhéré par Internet. Ce qui n'a pas plu à Karim Ouchikh, le président du SIEL. "Il a un profil singulier. J'ai été alerté de sa demande d'adhésion par un membre de la direction. On va avoir une discussion collective. Il faut voir si son positionnement est en cohérence avec nous et le Front national", explique M. Ouchikh qui fait comprendre que la réponse sera vraisemblablement négative.
 
[…] Richard Roudier, s'il n'est pas connu du grand public, est néanmoins une figure de l'extrême droite. Militant depuis près de quarante-cinq ans, il a notamment été une figure d' Unité radicale, un groupuscule d'extrême droite dissout après qu'un de ses militants, Maxime Brunerie, a tiré sur Jacques Chirac le 14 juillet 2002. Il a encore la main sur le Comité d'entraide aux prisonniers européens (CEPE), association rendue célèbre par les cartes postales qu'elle vendait, qui étaient a l'effigie, entre autres, de Pétain, Primo de Rivera, Saint-Loup (Waffen SS français), ou encore Brasillach. Le CEPE  a longtemps milité pour la libération de Michel Lajoye, proche des néonazis, condamné pour avoir déposé une bombe, en 1987, dans un café maghrébin, près de Rouen. Cliquer ici

 A lire aussi : Richard, Martial, Olivier ou la saga petit bras (tendu) des Roudier
 


  Et aussi



Richard R avant/après son lifting ...

 NPA 34, NPA