TAM (bus de l'agglo de Montpellier). Saurel rappelé à ses promesses électorales non tenues ! Lancez la musique !




Si rien ne bouge, "nous partirons sur une grève dure, reconductible" 


Encouragés par le succès du mouvement de ce vendredi 9 janvier, CGT et SUD lanceront une alarme sociale dès lundi si rien ne bouge.
70% des conducteurs étaient en grève ce vendredi 9 janvier sur le réseau TAM et 100% des agents de maîtrise, selon Bernard Gotis, de la CGT.

"Je n'ai plus jamais vu ça depuis nos 54 jours de grève de 1990", se souvient le syndicaliste qui a même confié à ses camarades vendredi matin qu'il vivait "le rêve de tout syndicaliste". C'est-à-dire être soutenu de cette manière par les salariés qu'il représente.


Bref, les 24 heures de grève à l'appel de la CGT et de SUD ont été un succès du point de vue des organisations syndicales. De fait, très peu de bus roulaient et en moyenne il y avait un tram entre chaque quart d'heure et chaque demi-heure. Cliquer ici

 A lire aussi

Les salariés des transports en communs de Montpellier (TAM) sont en grève toute cette journée pour exiger une hausse de leurs salaires. Selon les syndicats 70 % du personnel suit le mouvement. Conséquence pour les usagers la moitié des tramways circule et la majorité des bus sont restés au dépôt. [vidéo Reportage au dépôt de la TAM] Cliquer ici

 "Aujourd'hui si les Montpelliérains doivent marcher dans la rue c'est la faute de Philippe Saurel"


Un tramway et une manif pour le premier conseil de Montpellier Méditerranée Métropole


Et aussi

La position du NPA 34 sur Saurel