Mobilisons-nous !
Lundi 19 juin
-à 19h-
Place de La Comédie
-Montpellier-
Rassemblement/Manifestation

CONTRE MACRON ET SES ORDONNANCES
Samedi 24 juin
-à 14h30-
Jardins du Peyrou
-Montpellier
-
MANIFESTATION :
ACCUEIL DE TOUT-ES LES RÉFUGIÉ-ES
Samedi 24 juin
-à 16h-
Place de La Comédie
-Montpellier
-
RASSEMBLEMENT
puis à 17h30 : MANIFESTATION
STOP COLONISATION JÉRUSALEM

mercredi 4 mars 2015

Lodève (34). Une mairie de gauche qui traque les signes BDS...


 La solidarité avec la Palestine victime collatérale de "l'union nationale" ?

1er mars

Lire ci-dessous

28 février 
  Plus de 100 personnes ont participé au rassemblement de soutien à Mariano.
Plus de photos ci-dessous

Le comité Centre Hérault du NPA apporte son soutien à Mariano et appelle à lui manifester la plus active solidarité le 28 février à Lodève

A lire ci-dessous


Mariano Pusceddu, paysan bio depuis plus de 25 ans et membre de la Confédération Paysanne, est bien connu dans la région de Lodève et dans le département de l'Hérault, où il tient son stand de légumes bio. Solidaire des paysans palestiniens qui luttent pour leur terre il a établi des relations directes avec certains d’entre eux qu’il a reçus et à qui il a envoyé des graines.  
Installé dans la commune d’Octon, à côté du Salagou et proche de la ville de Lodève, il tient un stand de vente de sa production de fruits et légumes tous les samedis sur le marché de Lodève et les mercredis à Clermont-l’Hérault.

Depuis cet été, il suspend à son parasol deux tee-shirts de la Campagne BDS France qui mentionnent au recto : « Justice en Palestine » et au verso : « Boycott Israël apartheid ». Cliquer ici

Cliquer ici

 Midi Libre 1er mars 2015


A notre avis

 De Lodève à l'Elysée et Matignon (et vice-versa), itinéraire du déshonneur socialiste...

Prosélytisme dit Madame Bousquet ? C'est ce terme qui sert à instrumentaliser la laïcité contre ceux qui portent certains signes religieux (vous avez dit musulmans ?). Comme au travers de ce dévoiement de la laïcité, il en est au PS qui traquent ici et là la liberté d'opinion ! On notera que, contre ce qui se passe réellement sur ledit marché, la maire de Lodève invoque par ailleurs le trouble à l'ordre public pour en fait essayer de faire disparaître un geste de solidarité avec un peuple opprimé. Dans cette affaire la motivation de la décision prise contre Mariano revient à "obéir" au souci d'Israël d'empêcher que cette solidarité avec la Palestine ne s'exprime. Autant dire que la prétention d'éviter ici une bagarre qui n'a d'existence que dans le fantasme de l'édile lodévoise, est tout simplement un feu vert pour laisser se développer en toute impunité la "bagarre" permanente, d'une cruauté sans nom, que mène l'Etat d'Israël contre le peuple palestinien. PS faux-cul et instrument des dominants contre les peuples (voir le soutien de Hollande et Valls au massacre de Gaza l'été dernier), voilà qui, au demeurant, n'a pas lieu de provoquer l'étonnement ! Pour notre part nous choisissons l'honneur d'être avec Mariano, BDS et les Palestiniens. 

Photos du rassemblement de samedi prises par Jacques




A savoir...

La municipalité à l'origine des tracasseries engagées contre Mariano est une coalition PS, PCF, PG, PRG sous l'égide du premier dont est membre la maire Marie-Christine Bousquet (1). Celle-ci est par ailleurs vice-présidente du Conseil Général. 

A interroger... 

Si nous constatons une fois de plus que le PS n'est pas l'ami des libertés publiques, ce dont témoigne largement la politique nationale de stigmatisation et de répression des Roms ou des musulmans menée par le gouvernement de Manuel Valls, nous pouvons, à ce propos, une nouvelle fois interroger la cohérence de l'orientation du PCF. Sur ce terrain des libertés il s'affirme un défenseur intransigeant des droits des personnes. La question se pose donc : quelle est sa position sur ce que son allié socialiste à la mairie de Lodève reconduit, à l'encontre de Mariano, de la politique répressive du gouvernement ? Qui plus est sur une question qui touche à la solidarité avec la Palestine sur laquelle le PCF s'affiche intransigeant. A défaut de trancher ce désajustement politique, les communistes lodévois contribueront à aggraver le discrédit pour l'image d'une gauche se réclamant de l'alternative tout en restant embourbée dans les compromissions inhérentes aux jeux d'alternance électoralistes. 

A l'heure où il est de bon ton, sur fond de mystificatrice "union nationale" instrumentalisant "Je suis Charlie", d'affirmer qu'il faut revaloriser, contre le FN, "les valeurs de gauche", les pressions policières et les menaces judiciaires dont est victime Mariano, ajoutent à l'idée que ce sont les alliances politiciennes avec une gauche de droite ennemie des libertés, mais aussi austéritaire, et la duplicité qui les accompagne qui font le lit de l'extrême droite. 

Il va de soi que la position à double détente du PCF de Lodève interroge un Front de gauche qui, par rebond, ne peut être perçu que comme s'accommodant que ses composantes puissent pratiquer le contraire de ce qu'il préconise. 

Triste affaire que celle qui accable Mariano. Pour lui, pour la solidarité avec la Palestine et pour la crédibilité du projet d'alternative que certains disent défendre à la gauche du PS ! 

(1) Comme nous l'indiquons dans un autre article sur le sujet, EELV n'est pas partie prenante de la liste d'"union de la gauche" menée par MC Bousquet et vainqueur de la dernière municipale. Rectification faite avec nos excuses auprès d'EELV, notons que le PG, en revanche, "en est" et est donc destinataire de la même interrogation faite ici en direction du PCF : pourquoi ce silence sur l'agression exercée par la maire contre ceux/celles qui expriment leur soutien à la démarche BDS ?

A lire aussi