Mobilisons-nous !

Vendredi 30 juin
-à partir de 18h-
Appel à Résistance 34
Réoccupation de l'Esplanade et de la Place de la Comédie.
-Montpellier
-
Ateliers débats thématiques et réflexion sur les modes d'action.
Cliquez sur l'image


vendredi 13 février 2015

Narbonne. Train d'uranium, train fantôme...



13 février

.. un lapin a été posé sur les rails. La lutte continue !

La soixantaine de militants anti nucléaires présents dès 7 heures ce matin à la gare de Narbonne ont attendu en vain le train chargé d'uranium en provenance de Hambourg, qui avait été repéré mercredi sur le triage de Woippy, près de Metz. Annoncée depuis plusieurs jours par le réseau sortir du nucléaire, cette action a-t-elle fait modifier le trajet du train ou son heure d'arrivée? Tout le laisse à penser.

La mesure de la radioactivité n'a pu être réalisée comme prévue au passage du train, ne permettant pas le travail de vigie que s'étaient fixé les militants.

Ceux-ci ont donc informés les voyageurs sur le transport d'uranium destiné à l'usine Areva-Comurhex de Malvesi près de Narbonne et les ont invités à participer à la journée d'information qui aura lieu le samedi 21 février de 14h à 21h au palais du travail de Narbonne.

Ce type d'action s'inscrit dans la campagne menée par le réseau sortir du nucléaire "de la mine aux déchets tous concernés".  

A lire
 


12 février

 URGENT : un convoi de minerai d'uranium est en arrivée imminente sur Narbonne...... mobilisons-nous pour dire "non aux transports radioactifs" !

Convoi d'uranium en route pour Malvési - Rassemblement en gare de Narbonne vendredi 13 février à 7h

La totalité de l’uranium utilisé dans les centrales nucléaires françaises est importée de l’étranger et est acheminée en France par bateau. Si une partie de cet uranium - en provenance du Niger et du Canada - arrive dans les ports du Havre et de Fos-sur-mer, un travail d’enquête nous a permis de découvrir que de nombreuses cargaisons d’uranium destinées à la France arrivent dans des ports allemands comme celui de Hambourg. 

Venu de Namibie, et après avoir traversé la Russie, un chargement est arrivé au port de Hambourg ce week-end, à bord du navire "Bright Horizon" appartenant à la compagnie MACS. 

Après déchargement au port, les 14 conteneurs de concentré de minerai d’uranium ont été chargés sur des wagons, pour rejoindre, par le train, l’usine Areva-Comurhex de Malvési, près de Narbonne, qui est la porte d'entrée de l'uranium en France et traite un quart de l'uranium utilisé dans le monde. Parti du port de Hambourg à 18h25 hier soir, ce convoi traverse actuellement l'Allemagne. Il devrait arriver demain, mercredi 11 février, à la frontière française et rejoindre Narbonne vendredi 13 tôt dans la matinée.

Le Réseau "Sortir du nucléaire", SDN11 et SDN34 appellent à un rassemblement en gare de Narbonne pour "accueillir", comme il se doit, ce convoi mortifère. RDV ce vendredi 13 février en gare de Narbonne à 7h.

Plus de détails sur l'action sur le site de Réseau Sortir du Nucléaire
 


 A lire aussi



 NPA 34, NPA