Mobilisons-nous !

Vendredi 30 juin
-à partir de 18h-
Appel à Résistance 34
Réoccupation de l'Esplanade et de la Place de la Comédie.
-Montpellier
-
Ateliers débats thématiques et réflexion sur les modes d'action.
Cliquez sur l'image


vendredi 17 avril 2015

Education Nationale. Montpellier : la mobilisation malgré les vacances scolaires !


Le collège des Aiguerelles toujours occupé!


 
La mobilisation au collège des Aiguerelles continue pendant les vacances.

Pas de vacances pour les parents d’élèves du collège des Aiguerelles, qui entament avec une égale détermination leur 5ème semaine de lutte. Pas de brèche où laisser s’engouffrer la démobilisation. Le collège est fermé, les professeurs et les enfants en congés, mais eux sont là, dans une salle des profs devenue, pour certains depuis 7 jours et 7 nuits, un lieu de vie. Une occupation qu’ils comptent poursuivre jusqu’au lundi de la rentrée compris, en attendant des nouvelles du Rectorat le mardi. C’est alors seulement qu’ils décideront, en assemblée générale, de la suite du mouvement. Cliquer ici


 A l'entame de leur cinquième semaine de mobilisation, les parents d'élèves des Aiguerelles ont fait entendre leur voix ce mercredi, devant le rectorat de Montpellier. Cliquer ici

Montpellier : la mobilisation pour les moyens se développe... Solidarité et soutien !

Une voie s'ouvre pour partir en lutte contre la politique du gouvernement ... Ne gâchons pas l'opportunité !



L'Hérault du jour du 2 avril 2015

 


Midi Libre du 2 avril 2015


Ces mamans, qui occupent pacifiquement depuis deux semaines les différents établissements du quartier, ne décolèrent pas notamment à cause du mutisme dont font preuve "la Ville et la préfecture, à qui nous avons adressé des courriers qui sont restés lettres mortes !" Le 27 avril, au lendemain des vacances scolaires de Pâques, elles souhaitent organiser une table ronde avec l'ensemble des intervenants dans les écoles. A moins que d'ici là, elles aient été entendues ! Cliquer ici


Point de vue

Et pendant ce temps ... non loin du Petit-Bard


... dans l'autre quartier populaire, La Paillade, à la périphérie de Montpellier...

Une principale de collège se mobilise contre le port de ... jupes longues de deux élèves, rejointes, par solidarité, par vingt de leurs camarades, à leur tour interpellées (voir l'article de Midi Libre ci-dessous) ! La justification de cette chef d'établissement : le souci de laïcité car un établissement scolaire ne saurait tolérer le port de signes religieux... ostensibles. C'est la loi ! Cette loi de 2004 qui, cela se vérifie une nouvelle fois, cible exclusivement, ou presque, des musulmans, qui plus est, des musulmanes. Enfin on le suppose au vu du décrypteur mis en route par ladite principale. On mesure ici tout ce que cette loi, rompant avec son fondement d'être la loi de tous pour tous à égalité de droits et de devoirs, charrie comme démarche disciplinaire, logique du soupçon, primat de la décision hiérarchique, décision arbitraire... par où un lieu d'éducation s'émancipe, au nom de la laïcité, des libertés qui se rattachent d'une manière ou d'une autre à ... la laïcité ! En 1905 en effet la loi fondatrice de celle-ci, il est significatif qu'il faille le rappeler, doublait la séparation de l'Etat vis-à-vis de l'Eglise, à laquelle elle procédait, d'une consécration de la liberté de conscience et d'expression, y compris religieuses. Le premier volet "séparatif", avec son corollaire de neutralité, ne concernait au demeurant que les agents de l'Etat, en aucune façon les usagers ! Toutes choses avec lesquelles rompt la loi de 2004 ! La suite est à lire dans notre rubrique Les débats nécessaires en cliquant ici.

A lire aussi


Et aussi


Et encore


 
 NPA 34, NPA