Femmes. Stop harcèlement dans la rue et dans les transports en commun (comme ailleurs) !


Ces violences sont presque banalisées parce qu’elles arrivent trop souvent !

 







SOCIÉTÉ - Une association a une nouvelle affiche à proposer à la RATP. En reprenant les codes des publicités contre les incivilités dans le métro parisien, le collectif Stop Harcèlement de Rue a imaginé une campagne contre l'agression des passagères.

"Une agression sexuelle (frottements, attouchements...), dans les transports et ailleurs, est punie par la loi de 15.000 euros d'amende et 5 ans d'emprisonnement", rappelle l'association sur sa page Facebook

Partagée sur le réseau social ce mardi 14 avril, cette affiche contre le harcèlement rencontre un franc succès avec plusieurs milliers de "likes" et partages. Elle s'accompagne d'actions concrètes, dans les rames de métro et de RER mais aussi dans la rue et les bars, pour dénoncer les sifflements, remarques sexistes, insultes ou attouchements en pleine semaine internationale contre le harcèlement de rue. Cliquer ici

A lire aussi

AU RAPPORT

Le Haut Conseil à l'égalité entre les femmes et les hommes vient de rendre le premier rapport sur le harcèlement sexiste et les violences sexuelles dans les transports en commun. Cliquer ici

 

  Frottements ou sifflements, les femmes ont souvent du mal à verbaliser le harcèlement dans les transports en commun.

Pour moi, la définition est simple : toute femme qui a été visée par un geste inapproprié ou par une parole déplacée de la part d’un homme est une victime. Que ce soit par des mots ou des attouchements, tous les niveaux se valent et doivent être pris en considération. Cliquer ici



Du 12 au 18 avril prochain, c’est la Semaine internationale contre le harcèlement de rue. À cette occasion, plusieurs initiatives sont lancées en France. Parmi elles, le label « Bar sans relou », que lance Stop Harcèlement de Rue à Lille, a un objectif : inciter le personnel des bars à réagir contre le harcèlement de rue, et proposer aux femmes des endroits où passer une bonne soirée sans subir d’agressions. Cliquer ici

Et aussi


Nos dossiers

 NPA 34, NPA