Béziers. L'extrême droite organise le repérage des (petits) musulmans ! L'école, voie royale du dispositif...


« Je sais que je n'ai pas le droit, mais on le fait. »

Robert Ménard, le maire de Béziers (proche du Front national), a révélé, lundi 4 mai, l'existence d'un fichier recensant les enfants supposés musulmans de sa ville. Lors d'un débat de l'émission « Mots croisés » (à partir de 1 h 23 min) sur France 2 consacré aux querelles au sein du FN, le maire de Béziers, a donné des pourcentages d'enfants de confession musulmane dans les écoles de sa ville.

« Robert Ménard dit qu'il y a 64,6 % d'enfants de confession musulmane à Béziers. Mais il les tient d'où, ces statistiques ? », s'était auparavant interrogé sur Twitter un téléspectateur, dont les propos ont été repris par l'un des chroniqueurs de l'émission. Cliquer ici

Point de vue : et la laïcité dans tout cela ?

Certains seront encore étonnés, dans cette nouvelle ménarderie, de ce que l'extrême droite est capable de faire dans son art consommé de construire des discriminations. Y compris en transgressant la loi ! Précisons, tout de même, d'emblée, qu'il s'agit pour elle de construire sur du déjà construit/déconstruit. Et par d'autres qu'elle... En effet cette illégale façon de ficher les enfants dits de musulmans, reconnaissables, dit l'abject, à leur prénom, ne naît pas ex nihilo. Elle radicalise hors la loi ce que déjà la loi a posé comme règle laïque, de cette laïcité qui s'échafaude d'une manière toute particulière, contraire à ce que la laïcité de 1905 a énoncé (la liberté de conscience individuelle et collective comme corollaire nécessaire de la neutralité de l'Etat) ! Ce n'est d'ailleurs pas pour rien qu'un Ménard travaille sur le terrain laïque par antonomase qu'est l'école, lequel terrain a vu poser en son sein l'incroyable balise antilaïque de l'interdiction des signes religieux de 2004. A Béziers, c'est en effet par les listes d'élèves établie à partir des données scolaires auxquelles ont accès les mairies, qu'il travaille à "identifier" les musulmans de sa ville. Avec tous les glissements qu'autorise la "nouvelle laïcité", justement identitaire, mais qui n'est pas seulement celle des Identitaires ménardiens. Lire la suite dans notre page Les débats nécessaires

Antoine 

 Communiqué du NPA


A lire aussi

 Cliquer ici

Et aussi

Cliquer ici

Et encore

Cliquer ici

Cliquer ici

NPA 34, NPA