Mobilisons-nous !
Lundi 19 juin
-à 19h-
Place de La Comédie
-Montpellier-
Rassemblement/Manifestation

CONTRE MACRON ET SES ORDONNANCES
Samedi 24 juin
-à 14h30-
Jardins du Peyrou
-Montpellier
-
MANIFESTATION :
ACCUEIL DE TOUT-ES LES RÉFUGIÉ-ES
Samedi 24 juin
-à 16h-
Place de La Comédie
-Montpellier
-
RASSEMBLEMENT
puis à 17h30 : MANIFESTATION
STOP COLONISATION JÉRUSALEM

mardi 5 mai 2015

La France, "patrie des droits de l'homme (et de la femme !)", fait du commerce de la mort avec les pétromonarchies du golfe Persique...


..."Tout cela n’est « pas très Charlie »" (Le Monde)




L’armée et les industries de guerre sont à la fête. A l’heure où le président de la République se déclare « fier » pour son pays de vendre l’avion de combat « Rafale » au Qatar, un régime despotique  et réactionnaire, les critiques sont étouffées. Ce lundi matin, 04 mai, le patron du PS – Jean-Christophe Cambadélis – tente de les écarter : il déclare sur les ondes de Radio France Info que « cela ne veut pas dire que nous cautionnons l’action extérieure du Qatar ». Il ne dit pas qu’un avion de combat, ça sert évidemment « l’action extérieure » d’un pays, d’un régime. A moins que Cambadélis ait voulu dire que les avions de combat ne doivent servir qu’à mater des révoltes intérieures, dans les monarchies du Golfe ?

Le propos de Cambadélis sous-entendait une distanciation vis-à-vis de l’aide que la monarchie qatarie procure aux mouvements intégristes et djihadistes. En même temps, c’est au nom de la lutte contre une menace djihadiste que sont justifiés des nouveaux crédits accrus alloués à l’armée française. Il ne s’agit pas ici de surveiller des cellules susceptibles de commettre des crimes comme ceux de la rédaction de « Charlie Hebdo » et d’HyperCacher : il s’agit bien du financement d’opérations extérieures, de type guerrier. Cliquer ici

Notes : 
  • Michel Sapin a déclaré jeudi 30 avril sur Europe 1 que les 3,8 milliards d’euros de crédits supplémentaires accordés au ministère de la défense devront être compensés par des économies, notamment dans le logement ou la santé. Cliquer ici
  • Précisions sur le Rafale qui sème la mort de par le monde : Construit en collaboration par Dassault, qui supervise 60% de la valeur de l'avion, l'électronicien Thales (22%) et le motoriste Snecma (groupe Safran, 18%) qui fournit le moteur M-88 de nouvelle génération, le Rafale est destiné à être l'avion de combat français jusqu'en 2040 et doit à terme relever l'ensemble des appareils en service en France. Déployé dès 2007 en Afghanistan, il a acquis un haut degré de maturité opérationnelle depuis son entrée en service en 2004. Le Rafale a été le premier appareil à intervenir en Libye en 2011, avant d'être engagé au Mali en 2013 dans le cadre de l'opération Serval. Neuf appareils sont actuellement engagés dans l'opération Chammal contre le groupe Etat islamique en Irak. Cet avion de combat de quatrième génération, considéré comme l'un des plus performants actuellement en service, est qualifié pour des opérations de défense aérienne, de bombardement stratégique et d'appui au sol, de lutte anti-navires et de reconnaissance aérienne. Il est également le vecteur de la dissuasion nucléaire aéroportée française. Cliquer ici
  • Un petit rappel qui s'impose : en 2012, année de campagne présidentielle, Mélenchon l’écologiste soutint la vente d’avions de guerre (si) Aujourd'hui Le PG dénonce la vente de Rafales ...  mais... reste partisan "d’un pôle public de l’armement indépendant des contraintes mercantiles. Renforçant l’indispensable indépendance de la France dans ce domaine, un tel choix permettrait de décider des exportations d’armement en fonction des intérêts géopolitiques réels de la France et non des actionnaires de groupes privés défendant leurs seuls intérêts." La radicalité du PG ce n'est pas de refuser le commerce des armes, seulement que la géopolitique indépendante de la France en soit le moteur (ce qui amène à refuser la suspension "absurde" par Hollande de "la livraison des navires Mistral à la Russie". La Russie de ce droit de l'hommiste forcené qu'est Poutine !). L'épouvantail du refus, en matière d'armement, de la logique mercantiliste de l'actionnariat ne peut faire oublier que le PG ne raisonne pas sur la base des seuls intérêts des travailleurs d'ici et d'ailleurs, sur la base de refuser que "nos" armes servent contre les peuples. Non, la boussole pégiste reste celle des intérêts "bleu-blanc-rouge" où le Rafale et son marchand (non mercantiliste ?), Dassault, occupent nécessairement une place de choix ! Misère de l'interclassisme patriotard chez ceux qui jettent aux orties l'internationnalisme défenseur du monde du travail et des peuples !
  • Encore sur le PG et cela ne s'arrange pas : ce parti demande plus d'argent pour l'armée ! Et il revendique que "Le rôle d’un véritable chef de l’Etat [soit] de définir une stratégie adaptée au statut de cinquième puissance mondiale qu’est la France, ensuite de trouver les moyens pour mener la politique qu’il a définie." Ah ! la France, sa puissance, son chef d'Etat - antiHollande - grand visionnnaire géostratégique (le gaullo-mitterrandisme serait compatible avec la 6e République ?) ... Et cette photo qui illustre l'article sur le site du PG... (lire... et regarder ici) :
  •  le NPA défend, lui, "la reconversion collective, sous contrôle ouvrier, des travailleurs et travailleuses des industries inutiles ou nuisibles (en premier lieu l’industrie de l’armement et l’industrie nucléaire, mais aussi l’automobile, la pétrochimie, etc.) vers d’autres secteurs d’activité" (lire ici). Lire également : Non à la guerre, non à « l'union nationale » ! 
 A lire aussi

Le 22 avril 2014, Amnesty dénonçait la situation des travailleurs étrangers au Qatar. Le 23, Stéphane Morello, ex-entraîneur français d'un club de foot qatari, portait plainte à Paris contre le cheikh Tamim Ben Hamad al-Thani pour violations de son contrat et des conditions de travail contraires à la dignité. Le droit des travailleurs est une notion peu respectée dans le petit émirat du Golfe. Cliquer ici 

Quant aux droits des femmes si chers aux partisans français d'une république laïque intransigeante...

Des employées de maison [au Qatar] ont ainsi déclaré aux enquêteurs travailler jusqu'à 100 heures par semaine et ne pas bénéficier de repos hebdomadaire. Selon Amnesty, en cas d'abus, ces femmes ne disposent d'aucun recours et peuvent être arrêtées et expulsées pour avoir fui le domicile de leur employeur.

Un centre d'expulsion surchargé

En mars 2013, elles représentaient 95% des 1600 détenus du centre d'expulsion de Doha, a relevé l’organisation. Au moment de l’enquête, des employées enceintes et des mères avec 13 bébés s’y entassaient. Ces femmes, si elles portent plainte, encourent des poursuites et jusqu’à un an de prison pour «relations sexuelles illicites». Amnesty appelle le Qatar à retirer cette accusation de sa législation. (extrait de l'article ci-dessus) 

Et aussi

Pour la première fois, un président de la République française sera l’invité d’honneur d’un sommet extraordinaire du Conseil de coopération du Golfe (CCG), lundi 4 et mardi 5 mai à Riyad, en Arabie saoudite, l’incontestable chef de file de ce club des pétromonarchies arabes du golfe Persique, qui regroupe également le Qatar, Bahreïn, les Emirats arabes unis, Oman et le Koweït. Jamais le CCG n’avait réservé un tel accueil au dirigeant d’un pays ami. […] 

Le pari saoudo-sunnite de la France ne va pas sans arrière-pensées mercantiles. M. Hollande espère bien traduire sa relation privilégiée avec l’Arabie saoudite en grands contrats. La vente de 24 avions de combat Rafale à l’Egypte et de 24 appareils supplémentaires au Qatar sont de premiers accomplissements. […] 

Il y a quelque ironie à faire du royaume saoudien, qui interdit l’existence de partis politiques et refuse aux femmes le droit de conduire, son partenaire privilégié dans le monde arabe. L’Arabie saoudite est un pays, certes, en lutte contre Al-Qaida et l’Etat islamique, mais son idéologie officielle reste le wahhabisme, la version la plus rigoriste de l’islam sunnite. La peine de mort, au sabre et sur la place publique, y reste pratiquée à haute dose et le blasphème y est passible de 1 000 coups de fouet, comme ce fut le cas du jeune blogueur libéral Raef Badawi. Tout cela n’est « pas très Charlie »… Cliquer ici

Et encore



Ne pas oublier...


 Nos dossiers 

NPA 34, NPA