Le billet du vendredi [43]

COMBATTONS RÉSOLUMENT 
LA CONNERIE ET LES CONS !
"Nous allons une fois de plus fêter Jérusalem. Plus que jamais, nous nous devons d’être très nombreux. Nous avons vécu des moments très difficiles avec les attentats du mois de janvier. Tous les samedis sur la Comédie, des individus manifestent leur haine d’Israël. Ils veulent faire interdire la Journée de Jérusalem." (sur le site du Centre Culturel juif de Montpellier).

Vous avez, vous aussi, remarqué le parallèle fin et délicat entre l'attentat antisémite et meurtrier contre l'Hyper Cacher de la Porte de Vincennes et "des individus (...) qui veulent faire interdire etc...".
Des individus ? Nous avons les noms :
AFPS30 (Association France Palestine), AFD (Alliance for Freedom and Dignity) Les ALTERNATIFS, APLR (Association des Palestiniens L.R), ATTAC Montpellier, BDSF34 (BDS France), CCIPPP34 (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien), CIMADE, CMF (Collectif des Musulmans de France), ENSEMBLE !, MAN (Mouvement pour une Alternative Non Violente), MRAP (Comité Montpellier), NPA (Nouveau Parti Anticapitaliste), PG (Parti de Gauche), SOLIDAIRES 34, UJFP (Union Juive Française pour la paix ).

Alors comme ça, voila une ville annexée par la force armée en 1967 dont l'occupant (au sens militaire du terme) voudrait faire sa "capitale éternelle", et il faudrait laisser faire ?
Combattre une infamie, c'est de l'antisémitisme ?

Voila un état qui colonise (c'est bien ça, le sens du terme "implanter des colonies" ?) et s'approprie des terres en en chassant les habitants. Qui les arrête et les emprisonne, les blesse ou les tue s'ils se révoltent.
Et il faudrait laisser faire ?
Combattre le colonialisme, c'est de l'antisémitisme ?

Voila un état qui bombarde pendant des semaines des populations civiles qu'il maintient dans un blocus inhumain depuis des années.
Et il faudrait laisser faire ?
Combattre des massacres de civils, c'est de l'antisémitisme ?

Voila un Etat qui fait de toute une partie de ses habitants des citoyens de seconde zone : les Palestiniens d'Israël (non, non, pas ceux de Cisjordanie ou de Gaza, ceux qu'on appelle "de l'intérieur" !). Ils ont leurs députés à part, habitent souvent des villages qui ne sont même pas répertoriés et la plupart du temps dépourvus de tout service public. Sans parler des Falachas, ces juifs d'Éhiopie qui ont le malheur d'avoir la peau noire et sont victimes du racisme au quotidien. Et qui ont eu le tort de manifester dimanche 3 mai :
"Ils étaient 10 000 selon la presse locale, 3 000 selon les policiers. Les Israéliens d’origine éthiopienne en majorité, les Falachas, ainsi que d’autres compatriotes venus les soutenir, se sont déplacés en nombre ce dimanche à Tel-Aviv, au nord d’Israël, pour dénoncer les discriminations dont ils sont victimes.
Les forces de l’ordre ont violemment dispersé les manifestants, chargeant à cheval et faisant usage de gaz lacrymogènes et de grenades assourdissantes. Les protestataires ont répliqué par des jets de bouteilles et de pierres. Des vitrines ont été brisées, une voiture de police retournée. Près de 70 personnes ont été blessées." (http://www.afrik.com)
Et il faudrait laisser faire ?
Combattre la ségrégation, c'est de l"antisémitisme ?

Alors, si j'ai bien compris,
dénoncer et combattre la politique de l'état d'Israël, c'est de l'antisémitisme.

Bon. Moi, je veux bien. Il y a juste une question qui me turlupine :
COMBATTRE LA CONNERIE, C'EST QUOI ?

Claude
Et pour quelques billets de plus...