Mobilisons-nous !
Lundi 19 juin
-à 19h-
Place de La Comédie
-Montpellier-
Rassemblement/Manifestation

CONTRE MACRON ET SES ORDONNANCES
Samedi 24 juin
-à 14h30-
Jardins du Peyrou
-Montpellier
-
MANIFESTATION :
ACCUEIL DE TOUT-ES LES RÉFUGIÉ-ES
Samedi 24 juin
-à 16h-
Place de La Comédie
-Montpellier
-
RASSEMBLEMENT
puis à 17h30 : MANIFESTATION
STOP COLONISATION JÉRUSALEM

mardi 23 juin 2015

Solidarité avec le peuple grec !


L'Union Européenne du Capital veut neutraliser à tout prix le risque de contagion de la résistance grecque à sa politique !

Ne laissons pas faire : la défaite des Grecs serait notre défaite !


A Montpellier, s'est crée "Le collectif de solidarité avec le peuple grec " formé de toutes les personnes qui veulent soutenir le peuple grec face à l'austérité que l'on subit nous aussi de plein fouet. En Grèce, c'est une véritable catastrophe humanitaire, au niveau social, sur le plan de la santé.

Dans le cadre de la semaine de solidarité avec le peuple grec, le collectif organise de nombreuses manifestations.

Samedi 20 (16h, pl.Jean-Jaurès) : rassemblement, signature-pétition, distribution de tracts sous drapeaux et banderole.

Lundi 22 (20h, Utopia) : soirée-débat autour du film "Syriza, l'Espoir sur le fil" d'Alexandre PAPANICOLAOU en présence d'Anastassia POLITI et du Collectif.

Mercredi 24 (17h, Comédie à proximité de l'Office du Tourisme) rassemblement puis déambulation festive avec le FRIT (Front d'Interventions Théâtrales) entre Comédie et Place Castellane au travers de quelques rues aux noms... fleurant fort "Finances et Ancien-régime" ! Il faut être nombreux !

Vendredi 26 (20h, Pitot-G.de Nogaret) soirée-débat autour du film réactualisé "La Tourmente grecque" de Philippe MENUT en présence d'Anastassia POLITI et du Collectif + notre expo.

 Les événements s’accélèrent dans les négociations entre le gouvernement grec et ses créanciers. Dans ce contexte critique, la solidarité avec le peuple grec doit plus que jamais s'exprimer !
Mais il ne s'agit pas seulement de faire preuve de solidarité : en écrasant la Grèce, les créanciers veulent effacer de la carte européenne la possibilité même d'une alternative aux politiques austéritaires. C'est pourquoi la semaine d'action prévue du 20 au 27 juin sera aussi une semaine de résistance européenne :

- A Paris, une manifestation est organisée samedi 20 juin au départ de Stalingrad à 15h en direction de République, où des festivités et débats seront organisés. Soyons nombreux ! Le même jour, des manifestations se tiendront à Londres, Berlin, Rome et dans de nombreuses autres villes en Europe et en France…
 - Un outil est à votre disposition pour interpeller vos députés « Ne soyez pas les complices de l'étouffement de la Grèce ! » : http://www.audit-citoyen.org/?p=6477
 - Une vidéo grand public de mobilisation, «Trois idées reçues sur la crise grecque»,  à visionner et diffuser largement, est disponible ici : http://www.audit-citoyen.org/?p=6466
 - Le rapport préliminaire de la Commission pour la vérité sur la dette grecque a été rendu public mercredi 17 juin à Athènes, en présence des plus hautes autorités grecques. Il sera bientôt mis en ligne. Une première analyse est disponible ici : http://www.okeanews.fr/20150617-la-dette-grecque-illegale-illegitime-et-odieuse-selon-le-rapport-preliminaire-du-comite-sur-la-dette

Pour déconstruire le discours des harceleurs du peuple grec

 
 

Accord ou pas accord ? La question n’est pas définitivement tranchée au moment où cet article est écrit. Une chose est claire : un accord entre Tsipras et les créanciers serait de toute façon basé sur une forte dose d’austérité... 
Dès la victoire de Syriza aux élections du 25 janvier, les institutions européennes se sont positionnées pour empêcher le nouveau gouvernement de mettre en œuvre le programme sur lequel il avait été élu. Dès le 4 février, la Banque centrale européenne (BCE) a durci les conditions de financement de la Grèce. L’offensive a continué avec opiniâtreté. FMI et institutions européennes veulent casser une expérience qui risquerait de déteindre en Europe, notamment dans l’État espagnol. Comme l’a rappelé John Milios, ancien conseiller économique de Syriza, aujourd’hui critique de Tsipras, l’austérité n’est pas irrationnelle malgré ses échecs apparents : elle « représente une stratégie visant à augmenter le taux de profit du capital » (à lire dans Inprecor n°616- 617, juin 2015). Cliquer ici

Présentation des résultats du comité d'analyse de la dette de la Grèce



Sur la Grèce. Les liens extraits de la Lettre d'Information hebdomadaire du NPA 34 envoyée ce dimanche

Pour s'abonner envoyer un courriel vide à
lalettre-subscribe@npa34.org
On peut se désabonner par un simple clic !

A lire aussi





 NPA 34, NPA