Larzac, revoilà l'armée ?


 Pas d'accord ! "L’État rompt le contrat moral établi en 1981 avec François Mitterrand pour mettre fin à 10 ans de lutte contre le projet d’extension du Camp du Larzac."!

 
Une centaine d'habitants, du Larzac, du Millavois et même du Lodévois se sont réunis mardi dernier, sur le site symbolique de la Jasse, pour commenter la décision ministérielle du 31 juillet, qui officialise l'expansion des effectifs militaires du camp du Larzac avec l'arrivée en 2016 de la 13e Demi brigade de la Légion étrangère (DBLE).


La mayonnaise va-t-elle prendre ? En l'état, il est encore trop tôt pour le dire. Mais, depuis fin juillet et l'annonce de l'arrivée des nouveaux effectifs de la 13e DBLE sur le camp militaire de La Cavalerie, un léger vent de contestation souffle sur le plateau et se répand jusque sur la toile, à l'image de la pétition “Non au camp légionnaire du Larzac”, disponible sur le site cyberacteurs.org et signée à ce jour par plus de 2 000 personnes.

Gardarix Lo Larzac


Ainsi, et dans la continuité de la lettre adressée début août au président de la République pour faire "annuler cette décision", une réunion rassemblant des opposants de tous bords s'est à nouveau tenue mardi soir, dans les locaux de la Jasse du Larzac. Cliquer ici


Enjeu d'une bataille homérique dans les années 70, le plateau du Larzac, situé près de Millau (Aveyron), va finalement accueillir la 13e demi-brigade de la Légion étrangère (DBLE), stationnée pendant 49 ans à Djibouti avant de rejoindre en 2011 les Emirats arabes unis. Cliquer ici

A lire aussi



Vidéo. Cliquer ici



Midi Libre 9 juillet 2015 Cliquer ici





NPA 34, NPA