Front de gauche : radicalité de premier tour pour désistement de second tour en faveur de la gauche de droite ?


Au FN, comme chez Beckett revisité, on dit "oh les beaux jours" !


 

Le 6 décembre prochain aura lieu le premier tour des élections régionales. Malgré l’unité affichée du Front de gauche, ces élections illustrent une fois de plus les divergences stratégiques de ses deux principales composantes.

Après de nombreuses discussions, blocages en tout genre et petites phrases cinglantes, le Front de gauche affiche aujourd’hui une certaine unité pour les prochaines régionales. Et les divergences entre les différentes composantes de la coalition sont mises de côté... en tout cas au moins jusqu’au soir du premier tour !

En effet, pour le premier tour, le Front de gauche sera bien uni dans onze des treize nouvelles régions, et a même réussi ici ou là à élargir le « front » avec le MRC, la Nouvelle Gauche socialiste ou Nouvelle Donne. Mais aussi, dans deux régions, en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Languedoc-­Roussillon-Midi-Pyrénées, avec Europe écologie-les Verts. Mais cette belle unité n’a pas été sans difficultés : dans deux régions (Nord et Auvergne-Rhône-Alpes), les divergences concernant entre autres le non-cumul des mandats et la stratégie à mener face à un FN en position de force n’ont pas été surmontées, le Front de gauche y partira donc en ordre dispersé, c’est-à-dire divisé... Cliquer ici

Illustration par NPA 34 : cliquer ici

A lire aussi


Et aussi


Et encore 1

 Sondage : la liste Onesta de 16% à 11% (Midi Libre (15 octobre 2015) ...


Et encore 2

En guise de bilan politique de la gauche austéritaire-qui-fait-monter-le-FN en région aussi... Question à Gérard Onesta : on se désiste pour elle au second tour ?

 En région, le chômage augmente même en catégorie A, avec une hausse de 0,6 % à 200 759 inscrits, ce qui fait 1 221 demandeurs de plus dans cette catégorie en juillet par rapport à juin. Toutes catégories confondues A, B et C, le Languedoc-Roussillon enregistre une hausse identique à celle de la France, soit 0,3 %, ce qui représente 287 528 inscrits, soit 934 demandeurs de plus par rapport au mois précédent. Sur un an, toutes catégories confondues, le chômage croît de 8,1 %, soit 1,5 point de plus qu'en France. Cliquer ici


 Pour aider à penser, dès le premier tour, les dilemmes "désisteurs" du second tour et éviter de prendre des vessies socialistes pour des lanternes de la gauche qui permet de résister au FN !

... preuve par 9 qu'une politique antipopulaire de droite comme de gauche (de droite) fait le lit de la démagogie frontiste.

 Hollande (soutien du patron d'Air France) fait même mieux que Sarkozy (le pote à Bolloré) ... Avec lui la montée du FN bat des records... 

En bleu clair sous Sarkozy, en rose sous qui on sait...


Alors, ni droite ni droite de gauche, ni tous ceux qui se désistent pour l'un ou l'autre (ou font silence hypocrite sur le sujet) ! Le FN leur doit une fière chandelle...