vendredi 9 octobre 2015

Les journalistes "non alignés en rang par deux" face aux pressions politiques (et autres) ...


 « Le journalisme n’est pas un délit. Mais qu’est-ce que je peux passer comme temps dans les cabinets d’instruction ou dans les salles d’audience. »

11 octobre

Fabrice Arfi : “Me faire traiter de menteur par Maïtena Biraben, c'est un peu dur à avaler”
 
10 octobre


Cliquer ici 

9 octobre

Cela continue de plus belle. Après la plainte de René Revol contre J-O Teyssier de Montpellier Journal, voilà la toute dernière...

 

A lire sur Montpellier Journal Comment j’ai été mis en examen après avoir dit la vérité

 

Ce qui frappe à la lecture d’un chapitre du livre Informer n’est pas un délit, ce sont les similitudes de certaines pratiques entre les deux villes. Au point qu’on se demande si un rapprochement ne serait pas pertinent. L’ouvrage co-écrit par 16 journalistes – dont Montpellier journal - décrit plus généralement comment le droit d’informer est trop souvent attaqué. Et donc comment les citoyens risquent d’être moins bien informés.

Par Jacques-Olivier Teyssier 

« Dans les Alpes-Maritimes, non seulement les lois de la République s’appliquent mal, mais les élus dominants exercent sur les médias – et par leur intermédiaire sur l’ensemble de la société – un contrôle subtil, discret et sournois, d’une redoutable efficacité. » 

C’est ce que raconte la journaliste Hélène Constanty à propos non pas de Montpellier mais de Nice où elle a « posé [ses] malles » en 2013. Son chapitre titré « Subtil contrôle en baronie » fait écho, par certains aspects, à celui que j’ai rédigé : « Localement suivre l’argent » dans lequel je tente une synthèse de ce que j’ai pu observer à Montpellier et dans la région sur les relations médias-collectivités/politiques.

« On vit très bien sans être invitée aux vœux du maire »

Hélène Constanty raconte également comment, après avoir simplement posé des questions sur le cumul des mandats que n’a pas goûtées le maire (Les Républicains) de Nice, Christian Estrosi, « le flot des communiqués de presse » dont elle était jusque-là destinataire, s’est tari. Elle ajoute : « Certes, on vit très bien sans être invitée aux vœux du maire… Et lorsqu’on ne peut pas entrer par la porte, on finit toujours par trouver quelqu’un qui vous ouvre une fenêtre. Mais il n’est pas sain qu’un élu refuse de rendre compte de son action à ceux qui l’ont porté au pouvoir, lui déléguant le droit de les représenter. Le contrôle des citoyens sur l’action des élus locaux n’est-il pas une composante majeure de la vie politique dans les territoires de la République ? Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, article 15 : ‘La société a le droit de demander compte à tout agent public de son administration.’ » De quoi me rappeler de vieux souvenir (lire ici) ou de plus récents (lire : Liberté de la presse : le préfet interdit ce que Matignon autorise) Cliquer ici

Illustration NPA 34 : cliquer ici 

Cet article de Montpellier Journal est en accès libre. Mais, en règle générale, cet accès est réservé aux abonnés. Autant s'abonner (on peut aussi faire un don)... Ce qui permettra à ce courageux média indépendant d'obtenir les ressources financières nécessaires à sa survie.
 

A lire aussi
  
Vidéo: un sketch de France Inter déplaît à Bolloré


 Ai-je eu raison d'aller débattre à la Matinale de France Culture, l'autre semaine, avec Agnès Verdier-Molinié ? Nos amis d'Acrimed s'interrogent (gentiment). Ai-je eu raison d'accepter, en compagnie de l'économiste Julia Cagé, une invitation à débattre du cas Bolloré avec la directrice du think tank de droite libérale IFRAP ? Cliquer ici

 
Pour la première fois depuis sa création en 2004, La Feuille de chou, média libre strasbourgeois dédié à l’actualité des mouvements sociaux, des luttes syndicales et écologistes, fait l’objet d’une plainte en justice. Jean-Claude Meyer, son fondateur et directeur de publication, a été mis en examen pour « avoir tenu des propos portant atteinte à l’honneur et à la considération de Jean-Claude Bournez », chef de la Mission Roms de la Ville de Strasbourg, dans deux articles publiés en décembre 2014. [...] La Feuille de chou a fait de nombreux reportages sur les campements Roms de Strasbourg depuis plus de trois ans, aux côtés d’associations et d’ONG. Elle a consacré plusieurs dizaines d’articles à la situation dramatique et inadmissible de ces citoyens de l’Union européenne, sur la base d’une présence régulière sur les terrains dits « illicites » ou dans les camps gérés par la Ville. Cliquer ici


Et encore 1

Sur le plan éditorial, l’inquiétude des rédactions de tous les titres « achetés » ne peut qu’être avivée par la position particulière qu’occupe le nouvel actionnaire de référence dans la vie politique française. Les rédactions des titres du groupe Midi Libre n’ont jamais été inféodées à un parti politique quel qu’il soit. Le SNJ sait qu’elles sauront se dresser à la moindre tentative d’atteinte à leur indépendance éditoriale, que ce soit en termes de ligne politique ou encore d’interférence du commercial sur l’éditorial. Cliquer ici

Et encore 2

L'urgentiste Patrick Pelloux va cesser sa collaboration avec Charlie Hebdo


Nos dossiers 

NPÄ 34, NPA