dimanche 8 novembre 2015

A Sanofi seul compte le profit


"Quelques centaines d'emplois" supprimés par an
pour économiser 1,5 milliards d'euros.
Voici l'information brute délivrée par les agences de presse :

"Le groupe a présenté aux investisseurs ses nouvelles priorités pour 2015-2020 avec l'objectif d'1,5 milliard d'économies d'ici à 2018 grâce à un recentrage de son portefeuille d'activités et une réorganisation de l'entreprise. Sanofi envisage notamment une sortie du groupe des activités médicaments génériques et santé animale (Merial). Ce plan devrait se traduire en France "par la suppression de quelques centaines de postes par an sur une période de trois ans", a reconnu le groupe, interrogé par l'Agence France Presse".
Brute... c'est bien le qualificatif qui convient.
"Quelques centaines d'emplois" ? En plus des quelque 5000 d'ores et déjà supprimés en 5 ans ! On suppose que le groupe a aussi présenté aux investisseurs le CICE (Crédit d'Impôts Compétitivité Emploi) de 11 millions d'euros en 2013 et 16 millions d'euros en 2014, ainsi que les 125 à 130 millions d’euros par an d’abattements fiscaux au titre du Crédit Impôt Recherche (CIR). Sans compter le résultat net pour le 3° trimestre 2015, en hausse de 8% et qui se monte à... 2 milliards d'euros !
Comme il se doit, les conséquences pour les salarié-es et la santé publique ne sont même pas abordées.
L'avenir du site de Montpellier (où il subsiste 896 salariés alors qu'il est conçu pour en accueillir 1800) est pour le moins incertain.
Un seul objectif, une seule préoccupation :
...le profit, le profit, le profit...
Consultez notre dossier Sanofi
 npa 34