BDS 34. Le combat continue pour la relaxe de Saadia et Husein, porte paroles du comité BDS France 34...

 
 Report du procès... Rapport de force pour la relaxe à développer !

Correspondance du NPA 34


Plus de 80 personnes étaient rassemblées  ce jeudi 12 novembre 2015 à 13h30 sous un beau soleil devant le TGI de Montpellier. Le drapeau palestinien flottait à côté de la table tenue par le comité France BDS 34. Des militant-e-s  du NPA, du PG, de la Cimade , de l’UJFP, d’Ensemble, du Mrap, de l’AFPS Nîmes,  Les Tricoteuses en Furie , des membres des comités BDS de Marseille, des Hauts cantons, de Toulouse dont deux des camarades qui passeront en procès le 9 décembre, rejoints par de nombreux soutiens, s’étaient donnés rendez-vous  devant le TGI en soutien à Saadia et Husein injustement accusés par la LDH , le Mrap , la Licra, le BNVCA, Avocats sans frontières…(cf nos articles précédents sur le blog). On notait aussi la présence de Paul Alliès , fidèle soutien à la campagne BDS. 

Après l’entrée dans le tribunal des avocats, des témoins et de camarades, l’attente ne fut pas très longue, les avocats de Saadia et Husein ayant choisi de déposer une QPC (question prioritaire de constitutionnalité)*. Personne ne s’y étant opposé, le juge a reporté le procès au 6 janvier 14h.

D’ici là il faut continuer à se mobiliser, à expliquer la situation, à interpeller la LDH et le MRAP dont déjà 250 militants-es ont indiqué publiquement leur désaccord avec cette plainte à laquelle le Mrap s’est associé à côté d’officines sionistes et d’extrême droite. Il faut arrêter ce coup porté à BDS. Le NPA prendra toute sa part dans ce combat. 

Martine pour le NPA 34 


* Pourquoi une QPC ?  La loi Gayssot  qui traite des questions  de répression de la contestation de l’existence de génocides pose problème. En effet le conseil constitutionnel a été saisi et doit se prononcer d’ici la fin de l’année sur son caractère anticonstitutionnel ou non. Cette loi n’incrimine en effet « que » la négation de certains crimes contre l’humanité, ceux commis pendant la Seconde Guerre mondiale. Une association rwandaise avait déjà déposé une QCP sur ce thème. Par ailleurs de nombreux historiens se sont inquiétés de la mise en place de lois mémorielles, mais ceci est encore un autre débat.


 Vu et entendu dans la salle du tribunal

Au tribunal, ce n'est pas "ascenseur pour l'échafaud", mais Winter sleep, côté magistrats et parquet.

Les militants BDS qui ont pu entrer sont plutôt émotionnellement tendus, jeunes et plus nombreux que ceux de la partie civile, mais parfois assis côte à côte. 

Tout va vite: énoncé de l'identité des prévenus, des chefs d'inculpation, des plaignants (le MRAP n'est pas cité).

L'avocate de Husein et Saadia se lève, prend la parole et demande à la cour d'accepter la QPC et donc le report du procès à une date ultérieure.


Le juge demande aux avocats de la partie civile s'ils s'y opposent. L' avocat de la Licra ironise de  façon condescendante en regardant l'avocate, en assimilant sa demande à celle des négationnistes. Beau joueur il accepte et il en est de même pour les avocats de la LDH, Avocats sans frontières, Bnvca (je crois).

Debout, la cour se retire, debout,la cour rentre.

La demande est acceptée, après accord de la procureur, le procès est reporté au 6/01/2016

La pièce est dite!

Restons mobilisés, malgré les délais, l'attente... Affirmons et renforçons notre soutien à Saadia et Husein.

Geneviève (NPA 34)

Le communiqué du NPA 34
  

Procès de Saadia et Husein, porte-paroles du comité BDS France 34.

Nous sommes présents aujourd’hui, comme nous le sommes depuis le début et comme nous continuerons à l’être, en totale solidarité avec Saadia et Husein. C’est un mauvais coup bien qu’ils s’en défendent que la LDH et le Mrap portent à la campagne BDS en étant parties civiles à ce procès aux côtés d’organisations sionistes pro­ israéliennes comme la Licra, voire d’extrême droite comme Avocats sans frontières. Car, même si il y a eu des maladresses, un manque de vigilance, ce que reconnaissent d’ailleurs Saadia et Husein, rien ne peut justifier un pareil procès. Malgré leurs déclarations maintes fois répétées de condamnation de ce post et du texte abject l’accompagnant, malgré les interventions de plusieurs organisations et associations demandant le retrait de la plainte, la LDH et le Mrap à sa suite ont décidé de rester parties civiles. Nous le déplorons.

C’est un choix lourd, grave, de s’attaquer à deux porte paroles du comité BDS France 34 dans un contexte où tout est fait pour criminaliser BDS, pour étouffer sa parole. Les accusations portées contre eux nous blessent toutes et tous, nous militant­-es de la cause palestinienne. Cette plainte nous la prenons aussi contre nous qui sommes régulièrement aux côtés de Saadia et Husein dans les mobilisations et à qui nous renouvelons notre confiance. 

Une seule issue possible à ce procès : relaxe pour Saadia et Husein.
Solidarité avec le peuple palestinien, avec la résistance palestinienne, solidarité avec les prisonniers de la cause palestinienne, avec une pensée particulière pour Georges Ibrahim Abdallah emprisonné en France et qui vient d'entrer dans sa 32ème année de détention. 

Soutien à la campagne BDS.

Relaxe pour Husein et Saadia.

Palestine Vivra – Palestine Vaincra ! 
 
Ceux qui mènent l'assaut contre BDS 34


L'homme dont la photo trône à côté du sigle de la LDH est G-W Goldnadel, président d’"Avocats sans frontières" et de l’"Association France-Israël", dont voici résumée l'idéologie et les pratiques : cliquer ici

Ces agresseurs de BDS 34 ont reçu l'appui des fascistes de la Ligue de Défense Juive qui agissent violemment sans jamais être inquiétés par la justice ni le gouvernement; sans jamais être désavoués par la Licra ou le Crif !  


Pour comprendre comment des organisations comme la LDH et le Mrap participent de cette opération des soutiens intégristes à Israël

"[Le dépôt de cette plainte] marque un tournant dans la stratégie de lutte contre le racisme des deux associations plaignantes [LDH et MRAP] qui choisissent ces derniers temps de développer un partenariat officiel avec la LICRA et SOS Racisme. Or il est impossible de ne pas prendre en compte le fait que la LICRA est aujourd’hui un des principaux adversaires de la Palestine, et un outil majeur utilisé en France contre la solidarité avec le peuple palestinien." (extrait de la motion de l'UJFP Pour Saadia et Husein)
 
BDS 34. Jeudi 12 novembre soutien total à Saadia et à Husein !




Ils passent devant le tribunal sous l'accusation fallacieuse d'incitation à la haine raciale. Cette plainte de la LDH a reçu l'appui des officines pro-israéliennes et a ouvert la voie à la tentative du préfet et du maire de Montpellier pour criminaliser l'action de BDS 34 ! C'est la solidarité la plus active avec la Palestine sur Montpellier qui s'en trouve attaquée !

 
A lire aussi

 NPA 34, NPA