vendredi 20 novembre 2015

Le NPA face aux attentats et à l'état d'urgence...


 « Le vieux monde se meurt, le nouveau monde tarde à apparaître et dans ce clair-obscur surgissent les monstres » (Gramsci)

Les attentats qui ont touché le pays vendredi en disent long sur l’état de ce monde. Un monde qui sombre dans le chaos sous la direction de forces de plus en plus réactionnaires et autoritaires.
Cent-vingt-neuf mortEs, 352 blesséEs, dont une centaine en état critique. Leur seul crime était de se retrouver à un concert, à un match ou à une terrasse pour boire un coup. Beaucoup d’entre nous connaissent quelqu’un qui a été touché de près ou de loin par ce drame. Nous partageons l’indignation face à cet acte de guerre dirigé contre des civils.

Celui-ci donne un nouvel aperçu des objectifs politiques d’une organisation comme Daesh, qui sont le contraire de l’émancipation humaine : mettre en place une dictature au Moyen-Orient, recruter les éléments les plus désocialisés et agressifs pour former ses troupes et construire une autre société... Cliquer ici

 D​e telles mesures d'exception ne sont pas indispensables pour mieux organiser le renseignement et arrêter des terroristes, ni pour mieux sécuriser les lieux publics. De plus, elles ne peuvent garantir qu'il n'y ait pas de nouvel attentat, très difficile à anticiper et à éviter vu la multiplicité des cibles possibles. En revanche, de telles mesures sont profondément liberticides, instituant des périodes prolongées de répression extrême contre les supposés fauteurs de "trouble à l'ordre public et atteinte à la sécurité nationale", un concept extrêmement vague et menaçant pour de nombreux militants pacifistes! Cliquer ici
 
 Après les attaques terroristes de vendredi soir à Paris, on observe une déferlante d'actes islamophobes : tags de croix gammées et tranches de jambon déposées devant une mosquée en Pyrénées-Atlantiques, des croix rouges sang inscrites sur la mosquée de Créteil, tirs par balle sur une personne d'origine turque à Cambrai dans le Nord, rassemblement à Reims devant la cathédrale derrière une banderole "On est chez nous, islamisation hors de notre nation". Cliquer ici

Hollande, prenant devant le Congrès la posture de Bush, et dans le forme et dans le fond, a déstabilisé la droite bien en peine d'exister politiquement entre le « virage sécuritaire » de Hollande et le FN. D'autant que les élections régionales et surtout les rivalités pour la présidentielle obligent les principaux rivaux à jouer leur petite musique alors qu'ils n'ont rien à dire, ou à exacerber les tensions pour masquer leur vide politique en espérant tirer avantage du désordre ambiant alors que la population est en état de choc. Droite et extrême-droite ont la même démarche combinée aux surenchères sécuritaires.  Cliquer ici

L'édito. Nos urgences sont sociales, écologiques et humanitaires. Il n’est pas question de renoncer à manifester pour combattre le racisme et les discriminations, pour dire « Migrants : bienvenue ! » ou pour dénoncer les violences faites aux femmes. Pas question de laisser rogner notre droit de lutter pour « changer le système pas le climat », parce que le changement climatique, avec son cortège de catastrophes, fera encore plus de drames humains, d’injustices sociales et de guerres.
Rien n’est plus urgent que d’affirmer qu’un autre monde est possible, solidaire et égalitaire, et surtout de continuer à le penser et à le construire ensemble... Cliquer ici

En complément : prises de position du NPA

Intox à contrer...


Dans la rubrique "Charlie est bien mort", la palme de la crapulerie


 A lire aussi

Le baratin du Front de Gauche à l'Assemblée nationale sur les libertés, etc. Avec à l'arrivée...

 Déclaration d'André Chassaigne

A noter que Jacqueline Fraysse, membre d'Ensemble, a voté, elle aussi, l'état d'urgence (voir ici les votes) (1). Du côté d'EELV, Jean-Louis Roumégas, présent sur la liste Onesta (Nouveau Monde) pour les Régionales, a fait de même ! Cela se prétend la gauche d'alternative au PS et cela s'aligne, avec celui-ci, sur les préconisations des Républicains et du FN ! Aux Régionales, une seule solution, le vote blanc ou l'abstention !

(1) Sur son blog de Mediapart Jacqueline Fraysse n'hésite pas à se livrer à cette incroyable gymnastique : "Sur le plan intérieur, je soutiendrai la prolongation de l’état d’urgence pour permettre l’arrestation plus rapide d’individus dangereux et le démantèlement des réseaux. La situation exceptionnelle justifie cette mesure d’exception.
Par contre, ce texte attentatoire aux libertés fondamentales ne saurait être prolongé et encore moins gravé dans le marbre de la constitution."
(c'est nous qui soulignons). Oui, vous lisez bien, cette députée de la "gauche radicale" reconnaît qu'elle vote un texte "attentatoire aux libertés fondamentales".

Et aussi

à Rouen...


A Paris...

 Ce meeting se transformera en meeting unitaire : lire ici

A lire aussi


 NPA 34, NPA