Femmes sans-abri au défi des "règles élémentaires"...


 Être à la rue, c’est dur. Et être une femme à la rue, c’est aussi devoir se coltiner, tous les mois, des règles.


Une étudiante de Sciences Po vient de lancer Règles élémentaires, une campagne pour collecter des produits d’hygiène intimes pour les femmes sans-abri. Elle a démarré vendredi 27 novembre, jour de la collecte nationale des banques alimentaires, à Sciences-Po Paris, sur fond d’affiches noires et rouges, imaginées par l’étudiante pour interpeller le plus grand nombre. 

Les gens ne veulent pas entendre parler de règles c’est tabou, c’est du sang, ça les choque, c’est un sujet qui dégoûte et dont personne ne parle. Il y a pourtant une vraie problématique. C’est bien gentil les conserves de haricots verts et le kilo de nouilles, tout le monde en a besoin. Mais les femmes ont aussi besoin de serviettes hygiéniques ou de tampons. Cliquer ici

 A lire aussi


Nos dossiers
 NPA 34, NPA