Régionale, second tour. Communiqué du NPA 34

  
On combat et on bat le FN par le rejet des politiques austéritaires, racistes et sécuritaires : de gauche comme de droite !

3 ans de politiques antisociales, c’est 30% pour le Front National !

Depuis 2012, le gouvernement PS-MEDEF n’a fait que poursuivre et amplifier les politiques antisociales mises en place sous Sarkozy : plans d’austérité, licenciements, casse du code du travail... A l’extérieur, il multiplie les interventions armées. A l'intérieur, il réprime à tout-va pour faire passer sa politique.  La période ouverte depuis les attentats, sous couvert d'état d'urgence permanent, marque une nouvelle étape de restriction de nos libertés démocratiques, syndicales et politiques, mais aussi d'aggravation des attaques contre les migrants, avec désormais des reprises ouvertes des propositions de la droite ou du FN comme la déchéance de nationalité ou la constitution de camps d'internements. En courant après la droite et le FN, Hollande et Valls sont bien les premiers responsables des scores du Front National.

Dans notre région Languedoc-Roussillon-Midi-Pyrénées, la liste Alliot atteint 32% alors que celle du PS plafonne à moins de 25% (contre 40% et 35% pour le PS en 2010 respectivement en MP et LR). La liste EELV/FDG (issue de la majorité sortante) peine à passer les 10%. Alors qu’ils auraient pu rompre avec le gouvernement lors du second tour, ils se sont empressés d’aller fusionner avec la liste Delga. En continuant à s’allier avec le gouvernement, mais également avec une représentante du MEDEF (11ème de la liste Delga dans l’Hérault), loin de faire reculer le FN, ils contribuent à laisser orphelins les classe populaires d’un projet émancipateur et à cautionner les pires politiques qui font le lit du FN.

Le combat contre le FN est indissociable de celui contre les politiques sécuritaires, racistes, militaristes, antisociales, d'où qu'elles viennent, en premier lieu quand elles viennent de celles et ceux qui gouvernent. Ces prochaines semaines, c'est dans la rue et les mobilisations, pour la défense des droits démocratiques et de la solidarité, contre la régression sociale, qu'il faudra engager la riposte. C'est là la voie pour commencer à construire ensemble une nouvelle représentation politique, un nouveau projet émancipateur résolument indépendant de la politique capitaliste du PS, c'est-à-dire apportant une réponse radicale aux urgences sociales et climatiques, défendant sans concessions les libertés démocratiques et le droit des peuples à vivre en paix, l'égalité et la justice sociale.

NPA 34
A lire aussi

Marine Le Pen a donc récolté le succès annoncé pour son parti, les fruits pourris de la politique  anti-ouvrière et réactionnaire du gouvernement Hollande-Valls. Avec 27,92 % des voix, en tête dans 6 régions, le FN devient le premier parti de ce pays sur le plan électoral...
Ces étranges élections, qui se sont déroulées dans un climat dominé par les suites des attentats de Paris, l’état d’urgence, l’offensive sécuritaire et militariste du gouvernement, la guerre sur fond d’austérité et de montée du chômage, sanctionnent la gauche comme la droite. Cliquer ici

Pourtant, à la faveur d’une chemise déchirée de DRH, la colère ouvrière surgit et vient rappeler la fierté et le refus de courber la tête. Pourtant, autour d’un enfant étranger menacé d’expulsion, toute une école peut dresser le rempart de la mobilisation. Pourtant, au quotidien, des milliers de militantEs syndicaux ou associatifs font vivre la solidarité. Pourtant, les mobilisations pour le climat dessinent un autre système, désintoxiqué non seulement des énergies fossiles mais aussi de l’aliénation marchande... Pourtant... Pourtant toutes ces énergies, ces intelligences, n’ont pas de correspondant politique à leur hauteur. Le construire, construire ensemble une nouvelle représentation politique, un nouveau projet émancipateur, tels sont le défi et l’urgence. Cliquer ici

Et aussi 





Avant les élections le PS soutient le Medef, pendant les élections, contre le FN il lève le poing avec le Front de Gauche et EELV et soutient l'UMP !


NPA 34, NPA