BDS 34. Le procès de Saadia et Husein reporté ...


 ... Le jour J c'est le mercredi 27 janvier ... Mobilisation massive devant le tribunal de Montpellier !

 Correspondance NPA 34 (photos Jacques G)

 
On s'y attendait puisque la QPC [Question Prioritaire de Constitutionnalité] déposée ne sera examinée que le 8 janvier par le Conseil constitutionnel. Aussi le comité BDS 34 avait-il choisi de simplement accompagner nos deux camarades sans faire se déplacer les témoins ou les avocats. Nous étions une quarantaine de Montpellier et aussi de l’AFPS de Nîmes, banderoles déployées pour réaffirmer notre détermination à nous mobiliser pour la relaxe de Saadia et Husein poursuivis ignominieusement pour antisémitisme, incitation à la haine raciale…

La Licra était au rendez-vous (une vingtaine de personnes) brandissant des pancartes (cf photos)  pour dénoncer BDS et son antisémitisme (sic) car, bien sûr, toute critique de la politique d'Israël qui viole en permanence le droit international, poursuit illégalement la colonisation des terres palestiniennes, continue de massacrer les Palestinien-nes c'est de l'antisémitisme...

Leurs pancartes révélaient bien la nature du procès intenté : faire interdire la campagne BDS et criminaliser les acteurs du mouvement de solidarité aux Palestinien-nes. Micro en main, José Luis du comité BDS 34 a réaffirmé quelques vérités qui leur ont cloué le bec!

Comment la LDH et le MRAP peuvent-ils se retrouver à leurs côtés dans un prétoire ?

 

Ce procès, comme les autres incriminant des militantEs de la campagne BDS, est éminemment politique, dans un contexte où le gouvernement français et ses acolytes soutiennent sans vergogne l’Etat israélien : « Je vous le dis ici et de manière la plus claire nous condamnons toutes les campagnes de boycott à l’égard des produits israéliens, celles-ci sont souvent le paravent d’un antisionisme qui bascule dans l’antisémitisme » (Valls le 16 décembre 2015 devant l’Assemblée nationale).

Le NPA, présent devant le tribunal, continuera à soutenir toutes les initiatives du BDS 34 pour que justice soit rendue à Saadia et Husein...D'ores et déjà il faut battre le rappel pour être en grand nombre le 27 janvier.

Un signe... : pancartes rassemblées la LICRA  a quitté les lieux alors que le BDS restait sur place, dynamique, et reprenant quelques slogans "Palestine vivra , Palestine vaincra...", "BDS vaincra...on lâche rien!".

Pour le NPA 34 Geneviève et Martine 



Le juge a fixé le report du procès au 27 janvier 2016 à 14h. Mais il n’a pas précisé si cette date serait la date de la plaidoirie et donc du procès en tant que tel ou si le 27/01 n’était que la date d’une étape intermédiaire au cours de laquelle, après vérification que toutes les conditions étaient réunies, la date effective du procès serait fixée.
Nous essayons d’obtenir cette information que nous vous communiquerons immédiatement. Cliquer ici

La provocation de la Licra a fait flop : peu de présents, pris en étau entre les grilles et les militants venus en soutien de BDS ...


 ... il a vite fallu plier bagage et laisser place nette à BDS !

(Photos de BDS 34)

A lire aussi

Michel Warschawski milite depuis de longues années en Israël, entrant en 1968 au sein de l’Organisation socialiste israélienne (Matzpen, la « boussole »), révolutionnaire et antisioniste,  et fondant en 1984, avec des militants de gauche palestiniens, le Centre d’information collective. Il a retracé sa biographie dans un de ses ouvrages, Sur la frontière (Stock, 2002). 

Netanyahou a finalement réussi à gagner les élections en mars 2015. Comment expliques-tu sa réussite ? Comment définir le gouvernement israélien actuel ? 

Netanyahou a gagné les élections pour deux raisons : la première c’est l’absence de crédibilité du centre-gauche, qui n’avait aucune alternative à proposer, en particulier dans le domaine de l’occupation coloniale. Livni et Herzog disaient à peu près la même chose que Netanyahou, mais avec moins de fermeté. Le mot « paix » n’a quasiment jamais été utilisé par les candidats de l’ex-parti travailliste. Si on reste dans le discours sécuritaire, personne n’est plus convainquant que Benjamin Netanyahou et, comme vous le savez en France aussi, l’électeur préfère toujours l’original à la copie, extrêmement pâle d’ailleurs quand elle a le visage de Yitshak Herzog. Cliquer ici

Et aussi






Beitunia (3 km à l'ouest de Ramallah, 14 km au nord de Jérusalem). El País du 25 décembre 2015.

NPA 34, NPA