Mobilisons-nous !
Lundi 19 juin
-à 19h-
Place de La Comédie
-Montpellier-
Rassemblement/Manifestation

CONTRE MACRON ET SES ORDONNANCES
Samedi 24 juin
-à 14h30-
Jardins du Peyrou
-Montpellier
-
MANIFESTATION :
ACCUEIL DE TOUT-ES LES RÉFUGIÉ-ES
Samedi 24 juin
-à 16h-
Place de La Comédie
-Montpellier
-
RASSEMBLEMENT
puis à 17h30 : MANIFESTATION
STOP COLONISATION JÉRUSALEM

vendredi 12 février 2016

Cévennes. Pollution aux métaux lourds ...



Des sols et des cours d’eau toujours contaminés aux métaux lourds quarante-cinq ans après la fermeture de la dernière mine, un nombre de cancers et de pathologies anormalement élevé : ce n’est pas en Afrique que les journalistes Alain Renon et Bernard Nicolas ont enquêté pour "Pièces à conviction", mais au cœur de la France, dans un coin des Cévennes, joyau du tourisme vert. Après un an d’investigation, ils ont découvert un véritable scandale environnemental.

La terre et les rivières de cette région de moyenne montagne sont anormalement contaminées par des métaux lourds. Une pollution qui touche potentiellement 6 000 habitants dans trois villages et une ville, Anduze. Ici, la multinationale belge Umicore (ex-Union minière) a exploité le zinc et le plomb pendant plus d’un siècle et abandonné des déchets très toxiques. Cette pollution a été cachée à la population jusqu’en 2011. Aujourd’hui, les habitants demandent des comptes à l’Etat. Cliquer ici. La vidéo est désormais visible en cliquant ici

Gouvernement : aux abonnés absents...


Le patron responsable mais pas au courant...et puis injoignable !


Webdocumentaire


Le travail des journalistes n’est peut-être que le début de l’affaire. Dans leur sillage, l’association Générations futures, qui suit l’histoire depuis deux ans, a décidé de porter plainte contre X pour mise en danger de la vie d’autrui, blessures involontaires et pollution des eaux. Elle a aussi lancé une campagne de crowdfunding sur le site de Citizencase. Elle espère rassembler 5750 euros pour financer les expertises nécessaires et régler les frais judiciaires, souligne François Veillerette, porte-parole de Générations futures. Interview.  Cliquer ici et ici

A lire aussi