Mobilisons-nous !
Lundi 19 juin
-à 19h-
Place de La Comédie
-Montpellier-
Rassemblement/Manifestation

CONTRE MACRON ET SES ORDONNANCES
Samedi 24 juin
-à 14h30-
Jardins du Peyrou
-Montpellier
-
MANIFESTATION :
ACCUEIL DE TOUT-ES LES RÉFUGIÉ-ES
Samedi 24 juin
-à 16h-
Place de La Comédie
-Montpellier
-
RASSEMBLEMENT
puis à 17h30 : MANIFESTATION
STOP COLONISATION JÉRUSALEM

vendredi 15 janvier 2016

Dans la métropole de Montpellier, les visionnaires

Par J.E. (NPA 34)

"Ensemble, voir plus loin" nous dit Philippe Saurel sur le site de MMM (http://www.montpellier3m.fr/) en présentant ses vœux pour 2016.
Voir plus loin, très bien. Ensemble, la population n'a pas encore vu jusqu'à présent.
Ces gens qui dirigent la métropole semblent donc prétendre être des visionnaires.
Voyons un peu ce qu'il en est.

Déchets : Notamment par voie d'affiches publicitaires, la métropole nous fait savoir qu'à partir du 4 janvier, il y aura "plus de tri, moins de déchets". Parfait. 
Quand j' y regarde un peu plus, je constate que là où j'habite, il n'y aura plus qu'une collecte hebdomadaire des ordures ménagères au lieu de deux. Que la collecte des recyclables change de jour. Que la collecte des biodéchets est maintenue, bien que je ne l'utilise pas puisque je mets mes biodéchets dans les composteurs de mon jardin et bien que dans mon quartier et ailleurs, personne ne sorte cette poubelle orange, source de mauvaises odeurs dans les cuisines. L'objectif recherché semble davantage être d'économiser sur les frais de collecte des ordures ménagères par le prestataire privé plutôt que de diminuer les déchets et augmenter le tri. Surtout quand on sait qu'une bonne partie des déchets recyclables que nous trions ne sont pas recyclés par Demeter (http://www.midilibre.fr/2016/01/09/dechets-la-collecte-de-la-discorde,1267548.php).

Rappelons aussi que le choix de l'emplacement, en ville, de l'usine de méthanisation Amétyst , s'avère désastreux pour les riverains qui endurent mauvaises odeurs et présence massive de mouches. Ajoutons que le démarrage des nouvelles dispositions de collecte des déchets a souffert de nombreuses approximations :
Alors qu'aucune de mes poubelles n'a été vidée depuis avant Noël, ce n'est que lundi 11 janvier que mes ordures ménagères ont été collectées.
Avec de la chance, mes produits recyclables seront pris le vendredi 15. Un peu partout encore, en particulier pour les immeubles, les poubelles débordent. Et dans nombre d'entre eux, le tri n'est pas prévu, ce qui se comprend puisqu'on n'est pas en mesure de tout recycler. Nos visionnaires mènent-ils bataille pour augmenter les capacités de tri et de recyclage, pour que les industriels et les commerçants fabriquent des produits durables, recyclables et diminuent les emballages, afin de diminuer les déchets ? Ça se saurait. Ce qui compte pour eux, c'est la croissance de tout, et surtout des chiffres d'affaire et des dividendes. Qui sait si la prochaine étape libérale du "progrès" ne sera pas de mettre en place le pesage des ordures, afin que chacun paye ce qu'il a jeté. Ceux qui ne voudront pas payer auront ainsi tout le loisir de balancer leurs déchets ... dans la nature.  

Régie publique de l'eau

Philippe Saurel, dents blanches et haleine fraiche (ou Frêche), en compagnie de son vice-président René Revol, communiquent beaucoup en ce moment sur la régie publique de l'eau, ("moins 10% sur le prix de l'eau"), notamment par voie de messages écrits aux abonnés et sur le site internet de 3M.
Ces messieurs semblent oublier que les organisations qui ont mené bataille pour la régie publique de l'eau se battaient pour une régie publique de l'eau et de l'assainissement. Exit l'assainissement, ça reste aux multinationales du secteur. Alors, oui, le prix de l'eau va baisser dans un certain nombre de communes, et c'est très bien. Écrire "engagement tenu" est beaucoup plus discutable puisque seule l'eau potable est concernée. Le prix de l'assainissement, qui coûte aux consommateurs à peu près aussi cher que l'eau, ne va pas baisser. Par conséquent, la facture des abonnés ne va pas diminuer énormément. Maintenant que la régie publique de l'eau est crée, René Revol, qui avait justifié sa vice-présidence à l'agglo auprès de Philippe Saurel pour défendre ce projet et le faire appliquer, va-t-il préparer la mise en régie publique de l'assainissement ou continuer à servir de caution de gauche auprès du politicien de centre droit ?
L'avenir nous dira si le partisan de la révolution citoyenne est toujours aussi visionnaire.

Post Scriptum: Voir ICI un article abordant la question de la régie publique plus à fond.

Georges Frêche le visionnaire
Un autre personnage de la région de Montpellier a été décrit par ses partisans comme un visionnaire.
Je ne vais pas ici vous faire tout l'historique de la carrière politique de ce monsieur et de tous ses dérapages politiques et verbaux, mais il faut admettre que sur un point, il avait vu l'avenir :

Voici ce que Georges Frêche écrivait en octobre 2007 dans l'avant propos de son livre "Il faut saborder le PS":
"Si la gauche veut reprendre le pouvoir à Nicolas Sarkozy, qui a su avec intelligence incarner le parti du mouvement, elle n'a d'autre solution que de saborder au plus vite le PS, comme François Mitterrand a naguère liquidé la SFIO, pour construire une force démocrate fondée sur de nouvelles alliances et un programme de gouvernement social-libéral faisant table rase du passé."
Si on relit bien cette phrase, on peut faire un parallèle avec le projet de Valls-Hollande pour les échéances présidentielles et législatives de 2017 : saborder le PS pour créer avec la droite modérée un nouveau parti démocrate à l'américaine permettant de marginaliser Sarkozy et ainsi affronter victorieusement le Front National.
Ce projet vient de prendre une petite baffe puisque des franc-tireurs se mettent maintenant à demander à ce que soient organisées des primaires pour désigner le candidat de gauche à la présidentielle. Voir aussi ICI
Voir ICI le texte de l'appel.
Rien ne permet de dire que l'appareil du PS va se laisser faire.