Mobilisons-nous !
Lundi 19 juin
-à 19h-
Place de La Comédie
-Montpellier-
Rassemblement/Manifestation

CONTRE MACRON ET SES ORDONNANCES
Samedi 24 juin
-à 14h30-
Jardins du Peyrou
-Montpellier
-
MANIFESTATION :
ACCUEIL DE TOUT-ES LES RÉFUGIÉ-ES
Samedi 24 juin
-à 16h-
Place de La Comédie
-Montpellier
-
RASSEMBLEMENT
puis à 17h30 : MANIFESTATION
STOP COLONISATION JÉRUSALEM

samedi 23 janvier 2016

Le billet du vendredi [55]

POLITICIENS DE TOUT LE PAYS :
REDRESSONS LA COURBE !
Merci Karak ! http://karak.over-blog.com/
C'est bien connu : s'il y a tant de chômeurs, c'est parce que nous manquons cruellement de formation professionnelle. D'ailleurs, si tous les chômeurs étaient en formation professionnelle, il n'y aurait plus de chômeurs. Certes, on obtiendrait le même résultat en les tuant presque tous et en faisant bosser les survivants comme fossoyeurs. Mais ça, c'est une fausse bonne idée : que faire des fossoyeurs après, à part les mettre au chômage ?
Non, vraiment, notre président a raison : la formation professionnelle, il n'y a que ça.
Reste un problème : quelle formation pour quelle profession?
Parce que si c'est pour les former à des boulots qui les amèneront directement au chômage, on ne voit pas vraiment l'intérêt. Informaticien, ouvrier agricole, coureur cycliste, trader (plus correct politiquement que "spéculateur salarié"), garde champêtre, visiteur médical, éducateur spécialisé, tourneur-fraiseur, dessinateur de presse, fonctionnaire ou trapéziste... dans tous ces secteurs ça dégraisse sévère.
Ne cherchez plus !
Un seul domaine échappe au marasme général : celui de la profession politique.
Vous en connaissez, vous, qui sont au chômage ?
Être payé pour décider à la place des autres. leur bourrer le mou, leur faire prendre des vessies pour des lanternes et de l'arrivisme pour des convictions.
C'est un métier, un vrai. Et qui paie bien. Surtout si on tient compte des à-côtés. Et puis des perspectives de carrière particulièrement intéressantes : qui n'a pas rêvé de venir un jour dormir sur les bancs du Sénat ?
Quant à la formation, elle nécessite assez peu de moyens. Comme le disait Michel Colucci, célèbre politologue à moto hélas disparu à la fin du siècle dernier :
"la politique, c'est pas compliqué : c'est 5 ans de droit.
Et tout le reste de travers.
"
On n'imagine pas tous les bienfaits qu'apporterait la généralisation massive de la formation à l'aptitude professionnelle en politique rémunérée.
On assisterait d'abord à un renversement spectaculaire de la tristement célèbre courbe du chômage, Et ça, croyez-moi, c'est pas rien.
Et surtout... SURTOUT... si tous les chômeurs et tous les futurs chômeurs (une immense majorité de la population, donc) deviennent compétents en politique, c'est le début de la démocratie. Autant dire les prémisses de la révolution ! Un avenir radieux s'ouvre enfin, fraternel, généreux, solidaire.
Il suffisait d'y penser...
Pourquoi nos hommes et femmes politiques n'y ont pas encore pensé, ça, je ne me l'explique pas.
NPA 34           Claude
Et pour quelques billets de plus...