Notre-Dame-des-Landes. La menace d'une expulsion violente se précise...


 ... la résistance s'organise !

La manif d'aujourd'hui samedi 9 janvier : 23h 27 : Face à la pression policière, les paysans décident de lever le camp de Cheviré (Cliquer ici)...15h36. Surprise, les opposants refusent de dégager le périphérique de Nantes (Cliquer ici)...14h30. 20 000 manifestants, 7 200 selon la police (cliquer ici) 



Le gouvernement menace d’entamer effectivement l’expulsion des occupants de la Zad, agriculteurEs historiques de Notre-Dame-des-Landes. Le NPA appelle, avec la Coordination des opposants et d’autres composantes de la lutte, à une mobilisation ce samedi 9 janvier sur le périphérique de Nantes, et dans les autres villes le 9 ou le 16 janvier. 


Depuis l’automne, le gouvernement a lancé des appels d’offres pour des travaux sur la Zad. Et Le 30 décembre, les agriculteurEs de Notre-Dame-des-Landes ont été assignés en « référé expulsion » pour ce 13 janvier. Vinci demande l’expulsion immédiate des habitantEs, avec une astreinte financière de 200 à 1000 euros par jour, avec mise sous séquestre des biens et cheptels. C’est donc par la pression financière sur ses occupantEs historiques que le gouvernement tente de commencer à vider la Zad. 

Un avis d’expulsion politique 

C’est qu’il ne reste guère de temps au gouvernement et à Vinci pour procéder aux expulsions : il leur faut entamer les travaux avant la fin de la déclaration d’utilité publique, donc vider la Zad avant le printemps 2016 car ensuite il sera trop tard dans l’année pour « déménager » les espèces protégées. Et en 2017, année d’élection présidentielle, tout cela sera difficilement envisageable pour un PS qui lorgnera vers les votes écologistes de tout poil. Cliquer ici
  
 Le film qui permet de mettre à jour les connaissances sur NDDL et la lutte qui s'y mène

 


La menace de violences commanditées par l'alliance "gauche"-droite se précise...


Du côté des opposants...



A lire aussi


 

 Photo de 2014 (cliquer ici)
 NPA 34, NPA